logo kidioui Kidioui comparateur d'offres automobiles

Baromètre Kidioui.fr du mois de Février 2016 :
Coup d'accélérateur pour le marché auto et coup de frein pour le carburant essence

Kidioui vous livre l'analyse du mois de Février 2016, les chiffres et les tendances.

Mardi 1er mars 2016
Baromètre automobile de Kidioui.fr
Fev 2016
Valeur Variation
Prix moyen 21 463 € +4,9 %
Remise moyenne 23,25 % +0,7 %
CO2 moyen 117 g/km -1,7 %

Toujours en augmentation, la remise moyenne continue d'afficher de belles couleurs en février. Mais en s'atténuant peu à peu, elle reflète aussi une meilleure forme du marché auto, qui repart bien en 2016. Cela se voit d'autant plus sur le prix moyen, qui augmente aussi et montre que les constructeurs redynamisent le marché avec des modèles neufs, innovants et mieux équipés. Et la bonne nouvelle, c'est que les acheteurs en redemandent car les chiffres de vente du marché français sont en augmentation d'environ 8% depuis deux mois. En fin de compte, le seul qui freine en février c'est l'essence.

 

 

 

Un marché plus dynamique, tourné vers le premium

 

En hausse de 4,9% par rapport à l'année dernière, le prix moyen sur les offres plébiscitées par les internautes en février a été relevé à 21 463 euros. Cela veut dire qu'on a déboursé près de 1 000 euros supplémentaires par rapport à février 2015 pour l'achat d'une voiture neuve. Cette hausse s'explique par plusieurs facteurs. Tout d'abord, c'est le marché automobile qui reprend des couleurs et qui est en meilleure forme que les années précédentes : les constructeurs renouvellent leurs modèles, innovent, les améliorent et prennent plus de risques. Les acheteurs apprécient et sont au rendez-vous comme l'attestent les chiffres officiels du CCFA (Comité des Constructeurs Français d'Automobiles) : +7,6% de ventes à nombre de jours ouvrables comparables en février.

Ensuite, il faut regarder au cas par cas, sur chaque constructeur, pour se rendre compte d'un second changement. Prenons Renault. Le prix moyen a bondi de 18,6% par rapport à février 2015 et s'établit désormais à 20 173 euros. Pas étonnant lorsqu'on sait que le constructeur au losange a lancé depuis 5 nouveaux modèles (Espace, Kadjar, Talisman, Talisman Estate, Mégane). Mais c'est aussi parce qu'il a insufflé de nouvelles prétentions premium dans chacune de ses nouvelles autos : présentation plus raffinée, matériaux plus nobles, équipements plus perfectionnés... Une montée en gamme qui provoque une montée en prix. Cette nouvelle tendance à basculer vers le premium a également été vue chez Peugeot (108, 208, 308), chez Citroën (C4 Picasso) et chez d'autres firmes comme Kia (Cee'd, Sportage) ou Hyundai (Tucson), anciennement low-cost et qui proposent désormais des prestations bien supérieures.

 

Une hausse des remises qui s'atténue

 

La remise moyenne sur les offres plébiscitées par les internautes a été enregistrée à 23,25% pour ce mois de février. Elle est en progression de 0,74% par rapport à la même période il y a douze mois, où on achetait son véhicule neuf avec 23,08% de remise en moyenne. C'était 22,96% en février 2013 et 22,45% en février 2012. On constate donc que même si elle existe encore, cette augmentation de la remise s'atténue avec le temps, symbole d'un marché plus dynamique, qui reprend du poil de la bête, comme nous avons pu le voir avec le prix moyen.

Chez qui a t-on réalisé les meilleures affaires durant ce mois de février ? Citroën, tout d'abord, dont la remise moyenne a progressé de 15,6% par rapport à février 2015 et s'établit désormais à 27,28%. Un mouvement logique sachant que la gamme du constructeur aux chevrons vieillit et va recevoir cette année des changements de générations sur ses modèles les plus populaires (C3 et C4). Volkswagen et Audi sont également mieux positionnés qu'il y a un an avec respectivement 23,2% et 21,2% de remise moyenne au lieu de 21,1% et 15,6%. Six mois après, l'affaire des émissions truquées a encore un impact. Enfin, Seat et Peugeot progressent de 6,3% et 4,1% pour atteindre 24,1% et 24,3% de remise moyenne. Une hausse qui profite au constructeur au lion dans le top 10 des internautes, que nous allons voir ci-dessous.

 

Top 10 : haut de tableau stable, bas de tableau mouvant

 

Par rapport au mois dernier, le haut du classement des 10 modèles les plus plébiscités sur le comparateur ne bouge pas. Le Dacia Duster a toujours les faveurs des acheteurs et cela ne risque pas de s'arrêter car sa remise moyenne a encore pris un point de mois-ci. La Peugeot 308, surprise du top 10 en janvier, est toujours sur la seconde marche du podium et profite, elle aussi, d'une grosse côte de popularité grâce à une remise moyenne en hausse de 3 points sur six mois (-15%). Le Renault Kadjar, toujours 3ème, ne parvient plus à refaire son retard avec une remise qui stagne au même niveau depuis cet été. 

 

Le Scénic, de son côté, occupe comme le mois dernier la 4ème position et a été rejoint par sa version 7 places, le Grand Scénic, en 5ème position. On peut cependant parier sur une remontée de ces deux modèles d'ici les prochains mois car la présentation de la quatrième génération au salon de Genève devrait élever leurs remises actuelles.

 

La seconde partie du classement a davantage bougé. Les 208 et 2008 se retrouvent aux 6ème et 7ème places mais stabilisent tout de même leur présence dans le top 10 et confirment la bonne forme de Peugeot en ce moment. Enfin, le Nissan Qashqai (9ème) se trouve en embuscade entre deux nouveaux entrants, le Kia Sportage (8ème) et la Renault Mégane (10ème). Le SUV coréen revient sous les projecteurs avec son restylage 2016 tandis que la compacte française signe son grand retour dans le classement après 7 mois d'absence ! Il va maintenant être intéressant de suivre son évolution sur les prochaines semaines car seulement 1 mois après sa sortie, la nouvelle génération s'achète déjà à -25%.

 

Le prix de l'essence coûte aux acheteurs

 

Pour la première fois depuis l'éclatement du scandale Volkswagen (fin septembre 2015), la part de marché du carburant essence est repassée sous la barre des 40%. On l'a en effet relevée à 39,6% en février, soit 2,3 points de moins qu'à son niveau d'octobre, 41,9%. Évidemment, cela profite au carburant opposé, le diesel, dont la part de marché remonte peu à peu la pente. De 55,3% en octobre, il a regagné les 58,4% en février. Comme en janvier, on constate donc un rejet de l'essence de la part des acheteurs, provoqué par des prix à la pompe élevés et qui ne bougeront pas (annulation de la baisse des taxes par le gouvernement). En restant le carburant qui coûte le moins cher, le diesel convainc sur l'instant présent.

 

Quelques mots enfin sur le taux moyen de CO2. Retenu à 117 g/km en février, il est l'un des plus bas sur les douze derniers mois (-1,68%) mais légèrement en hausse par rapport au mois dernier (115 g/km). Les citadines pourraient bien être responsables de ce sursaut car elles sont préférées plus que jamais en essence (77,1% de part) ce qui fait passer leur moyenne en février de 98 à 102 g/km.

Le baromètre Kidioui.fr a été établi à partir des données récoltées lors des centaines de milliers de requêtes trimestrielles des internautes en recherche de véhicule neuf, et des données fournies dans les 30 000 offres de nos vendeurs partenaires, mises à jours quotidiennement.