logo kidioui Kidioui comparateur d'offres automobiles

Baromètre Kidioui.fr du mois d'Avril 2020 :
L'achat auto impacté et ralenti par le confinement

Kidioui vous livre l'analyse du mois de Avril 2020, les chiffres et les tendances.

Lundi 4 mai 2020
Baromètre automobile de Kidioui.fr
Avr 2020
Valeur Variation
Prix moyen 22 061 € -1,3 %
Remise moyenne 27,71 % +18,6 %
CO2 moyen 118 g/km -2,5 %

Du 1er jusqu'au 30, avril a subi le confinement qu'impose la crise du Covid-19. Avec des concessions fermées, les ventes ont nettement baissé. Mais l'activité automobile ne s'est pas totalement arrêtée via les distributeurs ayant opéré leur transformation digitale : recherches et devis ont perduré en ligne. De plus, une partie des livraisons a été relancée en fin de mois dans le respect d'un protocole sanitaire strict.

Le budget auto continue de baisser

En avril 2020, les acheteurs ont dépensé 22 061 € en moyenne pour leur voiture neuve. C'est en léger recul par rapport à avril 2019 (-293 €) mais bien plus important par rapport au budget auto qu'on observait depuis de début de l'année : -1 323 € vis-à-vis de janvier et -1 374 € vis-à-vis de février. Ce prix d'achat est même 800 € inférieur à celui de mars, déjà impacté par le Coronavirus.

Prix moyen des offres plébiscitées par les acheteurs

Cette data, analysée avec celle du CCFA (-87.9 % des immatriculations), indique que les ventes maintenues ont concerné des véhicules moins chers, probablement moins huppés et orientés plaisir qu'à l'accoutumée. Des ventes "essentielles" qui ont d'ailleurs été uniquement réalisées entre professionnels une bonne partie du mois en raison des règles du confinement.

Un niveau de remise exceptionnel

Cette baisse du prix d'achat s'associe à une forte hausse de la remise obtenue. En effet, durant ce mois d'avril, les acheteurs ont reçu 27.71 % de rabais en moyenne, une valeur bien entendu record ! Autrement dit, la plupart des acquisitions automobiles réalisées ces 30 derniers jours furent d'excellentes affaires. Les vendeurs ont pu être amenés à augmenter leur remise pour sécuriser la vente mais c'est aussi la réduction du nombre d'achats et leur caractère plus "essentiel" - comme expliqué précédemment - qui fait progresser cette moyenne vers le haut.

Remise moyenne des offres plébiscitées par les acheteurs

Par exemple, les utilitaires sont une catégorie très bien remisée et leur progression de part de marché en ce mois particulier leur donne un poids plus important : ils passent devant les berlines, les monospaces ou les breaks et se positionnent 3ème catégorie derrière les citadines et SUV ! On note aussi que le rabais moyen récolté sur un véhicule diesel atteint presque la barre des -30 %...

Top 10 : incursion des utilitaires

Le classement des véhicules les plus plébiscitées sur le mois est évidemment à l'image des achats qui ont été maintenus. Par rapport à d'habitude, il contient donc davantage de véhicules "fonctionnels" comme des utilitaires (Renault Master & Trafic, Ford Ranger) ou des citadines (Renault Clio & Twingo). Néanmoins, comme ce top prend également en compte les commandes de véhicules à livrer dans les prochains mois, il continue aussi d'afficher des SUV très populaires comme les Peugeot 2008 & 3008 ainsi que les Renault Kadjar et Dacia Duster.

Assez logiquement, cette constitution particulière du top 10 ne devrait pas durer au-delà du confinement et revenir à son état "normal" en fonction de la reprise de l'activité automobile durant les mois de mai et de juin, notamment le retour en concession des acheteurs particuliers.

Le choix du carburant peu impacté

C'est finalement dans le domaine des énergies que l'on constate le moins de perturbation : comme les mois précédents, les carburants essence et diesel sont au coude-à-coude. Notons toutefois que le sursaut du gazole en mars suite à l'entrée en vigueur du nouveau malus WLTP n'a pas persérvé. C'est ainsi le sans plomb qui a repris la tête en avril en représentant 49.37 % des véhicules plébiscités. Par conséquent, le taux de CO2 repart légèrement à la hausse, avec 118 g/km enregistrés en moyenne.

Part des énergies dans les offres plébiscitées par les acheteurs

On ne relève pas non plus de tendance particulière quant aux véhicules hybrides et électriques avec 5.86 % de parts de marché. Ce niveau demeure supérieur à celui de l'année dernière mais ne progresse pas en regard des mois précédents.

Le baromètre Kidioui.fr a été établi à partir des données récoltées lors des centaines de milliers de requêtes trimestrielles des internautes en recherche de véhicule neuf et des données fournies dans les 30 000 offres de nos vendeurs partenaires, mises à jour quotidiennement.