logo kidioui Kidioui comparateur d'offres automobiles

Baromètre Kidioui.fr du mois de Novembre 2019 :
Un niveau de remise record

Kidioui vous livre l'analyse du mois de Novembre 2019, les chiffres et les tendances.

Lundi 2 décembre 2019
Baromètre automobile de Kidioui.fr
Nov 2019
Valeur Variation
Prix moyen 22 697 € +3,5 %
Remise moyenne 24,47 % +7,9 %
CO2 moyen 115 g/km -3,4 %

Ce mois de novembre 2019 est marqué par un niveau de remise record : 24.47 %. Résultat de plusieurs facteurs (diesel en berne, déstockage de fin d'année, nouveau malus 2020...), il est synonyme de période très intéressante pour les acheteurs. Du côté de leurs préférences, la 208 enchaîne un second mois en bonne posture, tandis que les véhicules hybrides et électriques continuent de pousser.

Budget supérieur à 2018 mais en baisse

En novembre 2019, les acheteurs de voiture neuve ont dépensé 22 697 € pour leur voiture neuve, soit une augmentation de 3.4 % par rapport à novembre 2018. Comme la plupart des autres mois de l'année, on a donc élargi son budget auto. Toutefois, c'est la première fois que celui-ci diminue d'un mois à l'autre depuis janvier. Il est en effet en recul d'environ 650 € vis-à-vis d'octobre et revient à des valeurs enregistrées cet été.

Prix moyen des offres plébiscitées par les acheteurs

Du côté des immatriculations, le Comité des Constructeurs Français d'Automobiles (CCFA) évoque une légère hausse de 0.7 % pour les voitures particulières avec 172 735 modèles neufs écoulés. En ce qui concerne l'occasion récente,  le budget moyen a atteint 17 959 € en ce mois de novembre, il est plutôt stable par rapport à l'année dernière (+0.4 %).

Une fin 2019 record en remise ?

Cette baisse du prix d'achat s'explique notamment via l'importante remise moyenne obtenue par les acheteurs en novembre : 24.47 %. C'est la plus haute de 2019 et une valeur record sur ces dernières années. Plusieurs facteurs cumulés entrent en jeu. D'une part, les rabais reçus sur les véhicules diesel continuent d'augmenter (25.54 % en moyenne) afin de compenser sa "mauvaise réputation" actuelle. D'autre part, les déstockages de fin d'année se mettent en place, avec des rabais sur les véhicules essence (23.97 %) et hybrides/électriques (22.40 %) grimpant en flèche.Remise moyenne des offres plébiscitées par les acheteurs

Enfin, il ne faut pas oublier que le barème du malus écologique 2020 se renforce nettement (seuil de déclenchement à 110 g/km). De ce fait, beaucoup d'acheteurs passent à l'acte et effectuent une bonne affaire avant la fin de l'année sur un véhicule en fin de cycle (et donc jolimement remisé) qui sera malusé au 1er janvier.

Top 10 : la nouvelle 208 maintient le cap

Avec sa remontée fracassante au mois dernier (+7), la Peugeot 208 consolide sa nouvelle place de leader chez les citadines et sa seconde position au top 10 des internautes. La nouvelle génération continue de faire des émules, tandis que la première se trouve jusqu'à -32 % chez les vendeurs qui l'ont encore en stock.

En outre, on note le retour au classement d'un monospace, le Renault Scénic, qui fait de la résistance sur un marché des voitures familiales pris d'assaut par les SUV. Il faut dire que le modèle de la marque au losange joue également la carte du baroudeur avec ses jantes de 20 pouces et surfe sur une impressionnante vague de remises (jusqu'à -39 %).

Puis, chez les véhicules d'occasion récente, la Renault Clio s'installe confortablement à la première place du top 10 avec des prix très intéressants sur la quatrième génération, maintenant que la cinquième est arrivée en concession.

L'électrique pousse en neuf, l'essence en occasion

L'année 2019 s'annonce chanière pour les modèles à énergie alternative et novembre ne déroge pas à la règle : la part de marché des voitures hybrides et électriques rejoint 8.54%, soit le second meilleur score de l'année. Renault ZOE, Toyota C-HR et Peugeot e-208 sont notamment à remercier pour ces beaux résultats. De plus, le taux de CO2 moyen perd encore un point et tombe à 115 g/km. En 100% thermique, la répartition n'évolue pas beaucoup comme ce fut le cas la majeure partie de l'année : 51.23 % de parts pour l'essence et 40.24 % de parts pour le diesel. La première partie du malus 2020 (encore NEDC) pourrait néanmoins changer la donne et faire du mal aux véhicules sans plomb durant les trois premiers mois de l'année 2020.

Part des énergies dans les offres plébiscitées par les acheteurs

Chez les VO récents, enfin, on observe une sorte de micro-évènement puisque les véhicules essence passent enfin devant les véhicules diesel avec 52.72 % de parts de marché. Ils devraient céder la majorité sur l'ensemble de l'année mais c'est tout de même une performance notable, signe d'un changement d'habitude chez les acheteurs.

Le baromètre Kidioui.fr a été établi à partir des données récoltées lors des centaines de milliers de requêtes trimestrielles des internautes en recherche de véhicule neuf et des données fournies dans les 30 000 offres de nos vendeurs partenaires, mises à jour quotidiennement.