logo kidioui Kidioui comparateur d'offres automobiles

Baromètre Kidioui.fr du mois de Février 2018 :
Le marché automobile passe la seconde

Kidioui vous livre l'analyse du mois de Février 2018, les chiffres et les tendances.

Jeudi 1er mars 2018
Baromètre automobile de Kidioui.fr
Fev 2018
Valeur Variation
Prix moyen 23 015 € +1,3 %
Remise moyenne 22,49 % -1 %
CO2 moyen 121 g/km +1,7 %

Si février 2018 aura marqué les esprits par son grand froid et ses épisodes neigeux, le marché automobile, pour sa part, est loin de s'être gelé sur place. Timide en janvier, il repart sur un bon rythme avec un prix moyen et des ventes en hausse, quitte à voir baisser un peu la remise. Côté carburant, l'essence est toujours majoritaire et fait même augmenter le taux moyen de CO2...!

Le budget automobile a augmenté de 300 €

En février 2018, les acheteurs de voiture neuve ont dépensé 23 015 euros en moyenne, soit 301 euros de plus (+1,3%) qu'au mois de février 2017. Une somme également en nette progression par rapport au mois dernier (+616 euros). Autrement dit, après quelques lenteurs en janvier, le marché automobile 2018 passe la seconde et reprend des couleurs, ce qui laisse entrevoir une année aussi faste que la précédente. Une constatation corroborée par le Comité des Constructeurs Français d'Automobiles (CCFA) : les ventes ont progressé de 4,2% pour les véhicules légers.

Prix moyen des offres plébiscitées par les acheteurs

Si on analyse cette augmentation, on observe que le prix payé a surtout augmenté pour les véhicules diesel (+5,7%) et dans les catégories SUV/Crossover (+4%) puis Monospace (+2%). Sur le marché de l'occasion, en revanche, c'est l'inverse : les acheteurs ont dépensé moins d'argent avec une moyenne de 16 400 euros. Nous allons voir que cela est dû à la popularité croissante des véhicules essence : on les paye 13 466 euros en moyenne, contre 17 931 euros en diesel.

On profite d'un peu moins de remise

Cette augmentation du prix s'effectue en parallèle d'une légère baisse de la remise. En effet, pendant ce mois de février 2018, on a obtenu -22,49% en moyenne sur sa voiture neuve, soit une baisse de 1% par rapport à février 2017. La situation est toutefois loin d'être inintéressante pour les acheteurs car ce rabais a progressé par rapport à janvier et devrait continuer à l'approche du salon de Genève (8-18 mars) : des modèles remplacés ou renouvelés vont voir leur remise augmenter.

Remise moyenne des offres plébiscitées par les acheteurs

D'ailleurs, en observant la courbe de l'année précédente, on voit bien cette période entre les mois de février et de mai 2017, justement en raison du GIMS 2017. Enfin, comme on le constate depuis quelques temps, la remise est toujours plus élevée sur les véhicules diesel (24,2%) que sur les véhicules essence (21,2%), en partie parce qu'ils sont difficiles à écouler dans le climat actuel.

Top 10 : domination française mais inégale

En février 2018, le véhicule le plus plébiscité fut encore et toujours le Peugeot 3008, leader du top 10 des internautes depuis des mois. En revanche, ses deux suivants ne sont plus les mêmes : c'est la 308, sa petite-soeur, qui est dauphine ce mois-ci, suivie par le Nissan Qashqai. Les versions restylées en 2017 de ces deux modèles avoisinent désormais 30% de remise moyenne et intéressent donc beaucoup les acheteurs.

Quatrième, le Dacia Duster se maintient en séduisant autant avec son ancienne que sa nouvelle génération. Puis, on trouve deux modèles Citroën en cinquième et sixième position. Original et séduisant, le C3 Aircross accumule les remises (15% en moyenne). Dans un même temps, il continue de booster la popularité de sa petite-soeur C3, qui bondit de cinq places...

En queue de classement, on constate l'énième retour du Kia Sportage qui n'est jamais loin des meilleures ventes étrangères. Et puis on trouve la Mégane, seule voiture Renault du top ce mois-ci. Symboliquement, elle est encadrée par deux modèles Peugeot, 2008 et 5008, comme s'ils étaient là pour montrer qui domine le terrain. Cela signifie également autre chose : le Renault Kadjar sort du classement ! Malgré une remise moyenne élevée (29%), les acheteurs semblent s'en éloigner, peut-être dans l'attente de sa version restylée prévue pour le second semestre ?

Le constructeur au losange offre un meilleur visage chez les véhicules d'occasion où il positionne sa Clio en seconde place. Le Peugeot 3008 reste néanmoins leader et on remarque aussi l'entrée du Dacia Duster au classement, en raison de son remplacement.

Avec l'essence, le taux moyen de CO2 augmente

Observée l'année dernière, l'inversion dans la répartion des carburants se poursuit en 2018. Elle est un peu moins marquée qu'au mois de janvier mais continue de placer l'essence en premier choix des acheteurs : il représente 52,31% des offres plébiscitées contre 45,86% pour le diesel. Par rapport à février 2017, c'est tout simplement 10 points de plus pour le premier et 10 points de moins pour le second. Côté énergies propres, c'est toujours faible avec seulement 1,83% de parts... Il va falloir faire plus qu'envoyer une voiture électrique dans l'espace !

 

Part des énergies dans les offres plébiscitées par les acheteurs

Cette (re)prise de pouvoir du carburant essence a une conséquence insolite sur l'un de nos indicateurs : le taux moyen de CO2. Alors qu'il avait tendance à baisser ces dernières années en raison des progrès réalisés par les constructeurs automobiles, il repart dans l'autre sens. On l'a ainsi relevé à 121 g/km de moyenne durant ce mois de février, soit 2 grammes de plus qu'en février 2017. Il était même encore 2 grammes en-dessous (117) il y a deux ans ! Enfin, pour les autos d'occasion, l'inversion des carburants s'accélère aussi : l'essence revient à quasiment 35% de parts et le diesel diminue à 60%, alors qu'on avait plutôt une opposition 25/75 il y a quelques mois. L'une des principales conséquences est la baisse de la dépense moyenne, comme vu précédemment, puisque les véhicules essence coûtent moins cher à l'achat et donc à la revente.

Le baromètre Kidioui.fr a été établi à partir des données récoltées lors des centaines de milliers de requêtes trimestrielles des internautes en recherche de véhicule neuf et des données fournies dans les 30 000 offres de nos vendeurs partenaires, mises à jour quotidiennement.