logo kidioui Kidioui comparateur d'offres automobiles

Baromètre Kidioui.fr du mois de Septembre 2021 :
Le marché auto manque sa rentrée

Kidioui vous livre l'analyse du mois de Septembre 2021, les chiffres et les tendances.

Vendredi 1er octobre
Baromètre automobile de Kidioui.fr
Sep 2021
Valeur Variation
Prix moyen 25 826 € +14,8 %
Remise moyenne 20,97 % -13 %
CO2 moyen 122 g/km +2,5 %

Après un été très calme, la rentrée l'est tout autant pour le marché auto. Pénurie de semi-conducteurs comme remise en question de nos modes de déplacement freinent largement toute la filière. De plus, si les énergies électriques continuent de progresser, beaucoup d'acheteurs s'interrogent encore, notamment à propos de leur coût, et remettent leur projet à plus tard...

Hausse du prix avec la pénurie

Les acheteurs ont payé leur voiture neuve 25 826 euros en moyenne durant le mois de septembre. Ce budget est en forte hausse par rapport à l'année dernière (+14.8 %) et dans la veine du mois d'août. Il reflète la baisse de l'activité, notamment due à la pénurie des composants électroniques : moins il y a de véhicules disponibles sur le marché, moins leurs prix sont remisés chez les mandataires. On constate donc une hausse de la somme dépensée en moyenne.

Prix moyen des offres plébiscitées par les acheteurs

Les datas collectées par la PFA (Plateforme Automobile) illustrent bien le recul que connait actuellement le marché. En effet, le mois de septembre a compté 133 835 immatriculations de voitures particulières, soit 20.47 % inférieur à septembre 2020. Moins de véhicules en vente mais également moins de Français à passer à l'acte dans un climat "post crise sanitaire" obscur, qui crée des doutes sur la gestion de son pouvoir d'achat.

La remise à son plus bas niveau

Comme dit plus haut, la pénurie et la baisse de l'offre qu'elle engendre ne favorisent pas l'augmentation des remises et la densification des bonnes affaires. En conséquence, le rabais moyen constaté en septembre, lors de l'achat d'une voiture neuve, s'avère orte baisse : 20.97 %, soit 3.1 points de moins qu'en septembre 2020. C'est tout simplement la valeur la plus faible de ces dernières années sur Kidioui.

Remise moyenne des offres plébiscitées par les acheteurs

On peut également imputer ce phénomène à l'essor des véhicules hybrides et électriques. En effet, comme nous le verrons plus bas, leur part de marché progresse en continu et ce sont des véhicules traditionnellement moins remisés que les modèles essence ou diesel, en raison des aides à l'achat dont ils bénéficient déjà. Par exemple, en septembre, on a obtenu 19.7 % de réduction moyenne sur sa voiture neuve électrifiée (bonus écologique inclus), contre 21.8 % en diesel.

Top 10 : Peugeot et les autres

Après un été placé sous le signe des chevrons, c'est Peugeot qui reprend les rênes du top 10 en septembre : le 2008 trône au sommet tandis que les 208 (3) et 3008 (4) reviennent le talonner. La Renault Clio (2) fait de la résistance en plein milieu, comme le Hyundai Tucson (5), premier modèle étranger de ce classement.

Mais la firme étrangère qui montre la plus grande forme du moment, c'est Volkswagen. Le constructeur allemand place en effet deux modèles dans le top 10 ce mois-ci : le SUV Tiguan (6) et la berline Golf (10). L'éternel Dacia Duster (7), le tout nouveau Ford Puma (8) et le grand Peugeot 5008 (9) complètent le tout. Celui-ci recule toutefois de quatre places et semble montrer quelques signes de faiblesse malgré son restylage récent.

Record sur record pour l'électrique

À chaque mois, un nouveau record : une fois de plus, la part de marché des véhicules électrifiés (hybrides, hybrides rechargeables et 100% électriques) surpasse son niveau précédent. En septembre, elle atteint 23.49 % soit quasiment 2 points de plus qu'en août, son précédent record. Ainsi, ces véhicules ne cessent de réduire leur écart avec le thermique. Essence et diesel sont pratiquement ex æquo sur la période en enregistrant respectivement 38.21 % et 38.30 % de parts.

Part des énergies dans les offres plébiscitées par les acheteurs

La progression de l'électrique ne doit cependant pas cacher les nombreuses interrogations des Français à propos du choix énergétique. Beaucoup de personnes intéressées par l'électrique se questionnent sur son coût, notamment au regard des dernières annonces sur le prix de l'électricité. Et ceux souhaitant rester en thermique mettent souvent leur projet en pause, dans l'incertitude de pouvoir circuler en zone urbaine...

Le baromètre Kidioui.fr a été établi à partir des données récoltées lors des centaines de milliers de requêtes trimestrielles des internautes en recherche de véhicule neuf et des données fournies dans les 30 000 offres de nos vendeurs partenaires, mises à jour quotidiennement.