logo kidioui Kidioui comparateur d'offres automobiles

Baromètre Kidioui.fr du mois de Novembre 2018 :
L'effet "gilets jaunes"

Kidioui vous livre l'analyse du mois de Novembre 2018, les chiffres et les tendances.

Lundi 3 décembre 2018
Baromètre automobile de Kidioui.fr
Nov 2018
Valeur Variation
Prix moyen 21 921 € -6 %
Remise moyenne 22,67 % -1,4 %
CO2 moyen 119 g/km -1,7 %

Marqué par le mouvement des gilets jaunes avec deux semaines de mobilisation contre la hausse des taxes sur les carburants, ce mois de novembre conclut sur un gros coup de frein pour le diesel. Cela bénéficie à l'essence et a pour effet de faire baisser le prix d'achat et la remise moyenne. Dans le choix du modèle, le curseur pourrait aussi s'être déplacé plus près de la raison que du coeur.

Grosse chute pour le diesel

Si la part du diesel faiblissait lentement depuis le début 2018, elle a entamé une grosse chute en novembre où elle est passée à 34.07 %, soit -31 % et -15 points par rapport à l'année dernière. Vis-à-vis du seul mois dernier, cette baisse peut être ramenée à 5,5 points mais sa fulgurance évoque celle d'octobre 2015, lorsque l'affaire des émissions truquées chez Volkswagen (le fameux dieselgate) avait éclaté. On l'explique par l'actualité forte de ce mois de novembre : la mobilisation des gilets jaunes contre la hausse des taxes des carburants, gazole en tête (son prix au litre a augmenté de 50% en 3 ans).

Part des énergies dans les offres plébiscitées par les acheteurs

Il existe donc bel et bien un effet "gilets jaunes" : en plus du blocage physique qui joue un rôle dans la baisse des ventes (-4.7 % d'après le CCFA), il y a un blocage moral qui repousse très nettement les acheteurs des modèles diesel. Cela se remarque même sur le marché de l'occasion où il vient de passer sous la barre des 60 %. De l'autre côté, le carburant essence est évidemment gagnant avec 35.91 % de parts en occasion et même 59.56 % en neuf. Un niveau historique depuis des années. En région Ile-de-France, il atteint même 70 %. Ce climat permet aussi à l'hybride/électrique de se maintenir après sa progression d'octobre (Mondial de l'Auto) : on reste à 6.36 % de parts soit +77 % par rapport à novembre 2017 ! 

Un prix moyen d'achat impacté...

Avec 21 921 € dépensés en moyenne durant le mois de novembre, la tendance est encore à la baisse pour le prix moyen. Néamoins, la différence est nette par rapport à novembre 2017 avec une chute de 6% (23 329 €). On l'explique par différents facteurs, mais surtout cet effet "gilets jaunes". En effet, la progression de part de l'essence fait naturellement baisser le prix d'achat moyen puisqu'il est tarifé moins cher que le diesel, et ce dès le catalogue des constructeurs.

Prix moyen des offres plébiscitées par les acheteurs

On peut aussi imaginer qu'à l'heure actuelle, la popularité moyenne de la voiture en France n'incite pas à réaliser de gros investissements. Elle en motive même certains à se diriger vers un achat plus "rationnel" que "plaisir", comme nous le verrons avec une entrée inatendue dans le top 10. On note aussi que le prix moyen a diminué pour les voitures d'occasions récentes : il atteint 17 897 € (-9%).

...tout comme la remise moyenne

La remise moyenne, également en baisse avec 22.67 % contre 23 % il y a douze mois, peut être analysée de la même manière que le prix. En effet, les modèles essence sont généralement moins remisés que les modèles diesel (22.1 % contre 24.4 % en novembre) et une hausse nette de part fait logiquement baisser la moyenne.

Remise moyenne des offres plébiscitées par les acheteurs

Les rabais restent néanmoins intéressants pour les acheteurs et continuent d'atteindre des sommets sur certains véhicules, même équipés d'une motorisation essence. Il faut alors que des conditions soient réunies comme l'arrivée en fin de cycle. Par exemple, les Renault Kadjar et Renault Clio TCe (phase 1) ont été obtenus en moyenne à -32.2 % et -30 % au mois dernier.

Top 10 : maintien du C-HR, entrée de la Tipo

Hormis le recul de six places pour la Renault Clio (8), il n'y a eu que des progressions et des entrées en novembre dans le top 10 des internautes. Le Peugeot 3008 conserve sa place de leader, la 308 atteint la seconde marche et le Dacia Duster la troisième. Le SUV roumain renoue ainsi avec le podium avec sa seconde génération.

Entre les frères Renault Kadjar (4) et Captur (6), on trouve ensuite le Toyota C-HR (5) qui se maintient dans le classement et progresse même de deux places. Sur Kidioui.fr, il représente 1/4 des achats en hybride et pousse actuellement cette énergie vers le haut.

Enfin, derrière les citadines Citroën C3 (7) et Renault Clio (8), on trouve deux entrées. Le C5 Aircross (10), nouveau SUV compact de la marque aux chevrons développé sur base de Peugeot 3008. Lancé en octobre, il atteint déjà 20% de remise chez les mandataires. Puis, plus étonnant : la Fiat Tipo (9), berline low-cost du constructeur italien. Une voiture simpliste, qui se concentre sur l'essentiel tant en termes de style que d'équipements. Comme si, actuellement, l'image entâchée de l'automobile poussait les français vers des achats de raison plutôt que de coeur...

Le baromètre Kidioui.fr a été établi à partir des données récoltées lors des centaines de milliers de requêtes trimestrielles des internautes en recherche de véhicule neuf et des données fournies dans les 30 000 offres de nos vendeurs partenaires, mises à jour quotidiennement.