logo kidioui Kidioui comparateur d'offres automobiles

Baromètre Kidioui.fr du mois de Juin 2018 :
Le passage à 80 ne ralentit pas le marché automobile

Kidioui vous livre l'analyse du mois de Juin 2018, les chiffres et les tendances.

Lundi 2 Juillet 2018
Baromètre automobile de Kidioui.fr
Juin 2018
Valeur Variation
Prix moyen 22 208 € -1,5 %
Remise moyenne 23,86 % +3,2 %
CO2 moyen 118 g/km -0,8 %

Ce mois-ci entrent en vigueur les 80 km/h. Un ralentissement qui affecte uniquement le code de la route et pas les acheteurs : ils ont encore été nombreux en juin à acheter une voiture neuve, en profitant notamment d'une bonne affaire avec un prix en baisse et une remise en hausse. Et si désormais l'essence et le diesel sont presque au même tarif, c'est bien le premier qui a pris l'ascendant, en neuf comme en occasion.

Les acheteurs dépensent un peu moins

Avec 22 208 euros dépensés en moyenne lors de l'achat d'une voiture neuve, le mois de juin est pour le moment le plus bas de l'année 2018 et 1,5% inférieur à celui de 2017 (-334 euros). On constate que cette baisse est systématique depuis avril, c'est-à-dire trois mois consécutifs. Bien que ce budget moyen des français reste une belle somme, la période semble donc avoir été propice pour faire un peu d'économies.

Prix moyen des offres plébiscitées par les acheteurs

Évidemment, cela ne manque pas de motiver les acheteurs : le CCFA (Comité des Constructeurs Français d'Automobiles) comptabilise plus de 300 000 immatriculations de véhicules légers pour ce mois de juin, soit une augmentation d'environ 8% des ventes par rapport à l'année dernière. Avec un joli prix moyen de 16 861 euros pour le VO chez les professionnels, on remarque aussi que les acheteurs sont de plus en plus convaincus par les occasions récentes.

Une période propice aux économies

De manière assez logique, cette baisse du prix moyen va avec une hausse de la remise moyenne. En juin, celle-ci fut de 23,86% soit une progression de 3,2% par rapport à juin 2017 (+0,7 point). C'est le pic le plus haut de l'année, à l'extrême opposé du mois de janvier où se trouvait quasiment deux points en-dessous (22,07%). Pourquoi les acheteurs réalisent-ils de si bonnes affaires en ce moment ? C'est une combinaison de facteurs.

Remise moyenne des offres plébiscitées par les acheteurs

D'une part, juin correspond à la clotûre d'un semestre, synonyme d'écoulement accéléré des stocks pour certains vendeurs. Ce mois est également privilégié par les acheteurs pour conclure un deal avant les grandes vacances. Deux événements qui peuvent pousser les professionnels à élever leurs remises. D'autre part, le Mondial de l'Auto approche à grands pas (4-14 octobre) et il inclut beaucoup de nouveautés, ce qui peut impacter le niveau de rabais de certains modèles "datés". Enfin, le désaveu du diesel accentue le tout : la remise moyenne obtenu avec ce carburant ne cesse de progresser mois après mois (25,9%).

Top 10 : les berlines & citadines contre-attaquent

Carrosserie à la mode depuis plusieurs années, les SUV et Crossovers sont indissociables du marché automobile, à l'image de ce Peugeot 3008 qui ne lâche plus la pole position du top 10 des internautes depuis tant de mois. Déclinés en de nombreuses tailles différentes (SUV urbain, compact, familial), ils ont récupéré des parts de marché sur tous les autres segments et les constructeurs ont lancé un, deux voire trois modèles chacun. Si bien qu'aujoud'hui l'offre peut paraître saturée et qu'une overdose des acheteurs n'est pas à écarter.

On observe cela dans le top 10 de juin avec, certes, une majorité de SUV (6 modèles sur 10) mais trois berlines/citadines dans le top 5 : Peugeot 208, 308 et Citroën C3. On trouve également la Renault Mégane en huitième position. Les acheteurs reviendraient-ils vers ce type d'automobile plus classique ?

Il y a aussi les modèles qui se positionnent au-dessus de ces tendances, grâce à un argument universel qui parle à tout le monde : celui du prix. Le Dacia Duster II en est le parfait exemple : acheté 18 000 euros en moyenne, il progresse de 4 places ce mois-ci et se positionne cinquième de ce classement. En occasion, c'est toujours la citadine Clio qui se classe numéro 1 des ventes, suivie par la 208.

Essence, en neuf comme en occasion

Alors que le carburant essence continue de grapiller des parts de marché en neuf (54,21% en juin, contre 42,52% pour le diesel), il a passé la deuxième vitesse sur le marché de l'occasion. En juin, il représentait 37,16% des offres plébiscitées...soit un bond de 44% par rapport à l'année dernière ! Cette progression à deux chiffres montre que les acheteurs abandonnent le diesel même en seconde main.

Part des énergies dans les offres plébiscitées par les acheteurs

Sauf retournement de situation, ce n'est désormais plus qu'une question de temps avant que le gazole ne disparaisse de la circulation. Son prix à la pompe continue d'augmenter et les constructeurs le proposent de moins en moins sur leurs nouveaux modèles. Fait intéressant, ce sont les hommes qui ont le plus de mal à "lâcher prise" avec encore 45% de parts de marché pour le diesel de leur côté, contre seulement 27,5% pour les femmes. 

Le baromètre Kidioui.fr a été établi à partir des données récoltées lors des centaines de milliers de requêtes trimestrielles des internautes en recherche de véhicule neuf et des données fournies dans les 30 000 offres de nos vendeurs partenaires, mises à jour quotidiennement.