logo kidioui Kidioui comparateur d'offres automobiles

Baromètre Kidioui.fr du mois d'Avril 2019 :
Un printemps calme pour l'automobile

Kidioui vous livre l'analyse du mois de Avril 2019, les chiffres et les tendances.

Jeudi 2 mai 2019
Baromètre automobile de Kidioui.fr
Avr 2019
Valeur Variation
Prix moyen 22 354 € -2,7 %
Remise moyenne 23,36 % -0,3 %
CO2 moyen 121 g/km +0 %

Sur la même tendance que depuis janvier, le marché automobile d'avril demeure propice aux bonnes affaires avec un niveau de remise obtenue élevé pour un prix dépensé plus bas qu'en 2018. Néanmoins, contrairement aux trois mois précédents, le nombre de demandes sur les voitures diesel a légèrement augmenté. Preuve que les acheteurs ont du mal à distinguer de quoi sera fait l'avenir.

Un budget moyen dans la tendance

Au mois d'avril 2019, les acheteurs ont dépensé 22 354 € en moyenne pour leur voiture neuve, soit 2.7 % de moins (628 €) que l'année dernière à la même période. Le budget automobile des français continue donc d'être inférieur à celui de 2018 même s'il augmente depuis maintenant trois mois consécutifs. Du côté des immatriculations, c'est le calme plat avec 187 390 voitures particulières écoulées selon le CCFA (Comité des Constructeurs Français d'Automobiles) soit une évolution très légère (+0.4 %) par rapport à avril 2018.

Prix moyen des offres plébiscitées par les acheteurs

Sur le marché de l'occasion récente, la dépense moyenne s'est élevée à 17 078 euros, soit -1.55 % par rapport à l'année dernière (-268 euros). On note sans surprise que les véhicules diesel sont payés de moins en moins cher (17 087 euros, -7.7 %) avec une cote qui faiblit mois après mois alors que les véhicules essence font le chemin inverse (15 807 euros, +11.7 %).

Tendance aux bonnes affaires maintenue

Durant ce mois d'avril, au moment d'acheter leur véhicule neuf, les automobilistes ont obtenu 23.36 % de remise moyenne. Une valeur dans la même veine que celle de l'année précédente et toujours aussi intéressante. L'année 2019 continue ainsi de rimer avec bonnes affaires et c'est toujours sur les autos diesel qu'on obtient le plus de remise :  25.5 % contre 22.2 % sur les autos essence.

Remise moyenne des offres plébiscitées par les acheteurs

Les modèles estampillés Renault sont ceux sur lesquels on recoit les rabais les plus importants avec -33.7 % en moyenne durant le mois d'avril. Les marques Peugeot et Citroën ne se positionnent que quelques longueurs plus loins avec respectivement -25.6 % et -22.4 %. Ajoutons que malgré leur niveau élevé de popularité, ce ne sont pas les SUV qui récoltent les meilleurs deals : on les achète à -21.4 % en moyenne, contre par exemple -26.4 % pour les berlines. On les choisit donc pour se faire plaisir et pas nécessairemment parce qu'ils coûtent moins chers.

Top 10 : pas d'entrée mais du mouvement

Dans le top 10 des voitures préférées en avril, aucune entrée mais du mouvement. En effet, tandis que le Dacia Duster II revient sur le podium en éclipsant le Citroën C5 Aircross à la quatrième place, les Renault Kadjar, Citroën C3 et Peugeot 5008 remontent l'échelle et repoussent le duo Clio/308 en queue de peloton. Ensuite, parmi tous ces modèles français, un véhicule étranger continue de percer : le Volkswagen T-Roc à la huitième place. Et pour cause, on obtient davantage de remise sur le SUV urbain depuis quelques mois : 18.8 % en moyenne contre 12 % fin 2018.

Au sein du marché de l'occasion récente, peu de suspense : c'est toujours la Renault Clio qui pointe en tête. Sa rivale Peugeot 208 se situe sur la troisième marche du podium tandis que le 3008 s'intercale entre les deux. Le SUV compact au lion, grand succès de ces dernières années, n'est quand même pas loin d'être leader des ventes en neuf comme en occasion...

Léger sursaut du diesel

Du côté des carburants, une fois n'est pas coutume, le diesel regagne quelques points en avril avec 39.75 % de parts de marché contre 36.73 % au mois de mars. Et à l'inverse, l'essence recule de 58.77 % à 55.66 % sur la même période. Ce n'est pas le mouvement qu'on a l'habitude de voir et cela en dit long sur l'incertitude des acheteurs quant au choix du carburant. Si le gazole a très mauvaise réputation et coûte de plus en plus cher à la pompe, il continue d'être favorisé par le système du malus écologique en France (basé sur les émissions de CO2) et reste le carburant le plus "rentable" pour les gros rouleurs (consommation moyenne inférieure au sans plomb).

Part des énergies dans les offres plébiscitées par les acheteurs

Entre ces deux choix, les véhicules hybrides et électriques jouent encore un petit rôle (4.6 % de parts) quoique doublé par rapport à l'année dernière. Pour les VO récents, enfin, le diesel est toujours au-dessus (62.77 % de parts) mais recule désormais plus rapidement. Il est ainsi en retrait de 6 points par rapport à l'année dernière.

Le baromètre Kidioui.fr a été établi à partir des données récoltées lors des centaines de milliers de requêtes trimestrielles des internautes en recherche de véhicule neuf et des données fournies dans les 30 000 offres de nos vendeurs partenaires, mises à jour quotidiennement.