logo kidioui Kidioui comparateur d'offres automobiles

Baromètre Kidioui.fr du mois de Juillet 2019 :
Canicule et prime à la conversion bousculent le marché auto

Kidioui vous livre l'analyse du mois de Juillet 2019, les chiffres et les tendances.

Vendredi 2 août
Baromètre automobile de Kidioui.fr
Juil 2019
Valeur Variation
Prix moyen 22 557 € +0,2 %
Remise moyenne 23,45 % +0,4 %
CO2 moyen 116 g/km -3,3 %

Entre des températures élevées peu propices au "shopping" et une modification rapide de la prime à la conversion, le marché automobile du mois de juillet 2019 a été bousculé. Seul élément qui parait insensible à toutes ces variables : le succès du constructeur Peugeot. Et vu l'accueil reçu par ses deux dernières nouveautés (208 II et 2008 II), cela ne semble pas prêt de s'arrêter...

Budget auto stable, vente au ralenti

En juillet 2019, les acheteurs français ont dépensé 22 557 € pour leur voiture neuve, soit une somme quasiment identique à l'année dernière (+0.2 %) et même au mois dernier. Il faut dire que le marché automobile en ce premier mois complet d'été n'a pas été flamboyant : 172 228 immatriculations d'après le Comité des Constructeurs Français d'Automobiles (CCFA), c'est-à-dire une baisse de 1.8 % par rapport à juillet 2018.

Prix moyen des offres plébiscitées par les acheteurs

Probablement en cause, la chaleur particulièrement étouffante de ces 30 derniers jours qui n'était pas propice aux achats et démarches automobiles. Côté carburant, l'écart de prix moyen reste fixe et conséquent entre l'essence et le diesel : 19 223 € pour le premier, 25 113 € pour le second. À l'inverse, cela a nettement plus bougé sur le marché de l'occasion récente avec un budget moyen en baisse de 4.2 % à 16 993 €.

Les bonnes affaires estivales rapidement écoulées

Avec 23.45 % de remise moyenne obtenue par les français au moment de leur achat de voiture neuve, on reste sur la même tendance que les mois précédents, propice aux deals intéressants. C'est toutefois légèrement moins que le pic enregistré au mois de juin (23.78 %). Autrement dit, le gros des bonnes affaires estivales proposées dès juin s'est déjà écoulé et on est revenu à une situation à peu près "classique".

Remise moyenne des offres plébiscitées par les acheteurs

C'est toujours sur les véhicules diesel que les acheteurs reçoivent les plus gros rabais (24.85 % en moyenne). Néanmoins, les véhicules essence ont réduit l'écart sur en mois de juillet (22.64 %). Les modèles hybrides et électriques, quant à eux, ont enregistré un léger recul (20.15 %).

Top 10 : Peugeot en grande forme

Dans le top des ventes, en atteignant désormais 13 % de remise, le Dacia Duster (2) réalise une belle perçée de cinq places, sans toutefois détrôner le roi Peugeot 3008 (1). En revanche, il fait reculer les Citroën C5 Aircross (3) et Peugeot 308 (5). Pendant ce temps, le Renault Captur (4) progresse et le Peugeot 2008 (8) revient au classement. Les nouvelles générations de ces deux crossovers urbains viennent d'être dévoilées, ce qui peut inciter les acheteurs à profiter de meilleures affaires sur les anciennes versions encore en stock.

Puis, en milieu et queue de peloton, on trouve le reste de la gamme Peugeot (208, 308, 5008). La marque au lion remplit ainsi la moitié de ce top 10 et confirme son excellent niveau de forme !

Chez les VO récents, le bilan est similaire même si le groupe Renault y exerce plus de résistance. Il s'appuie notamment sur la belle cote de popularité de la Dacia Sandero Stepway.

Hybride/électrique en hausse, comme le diesel

Tout comme en juin, la part de marché des voitures hybrides et électriques dépasse 7 %, un niveau record pour ce type d'énergie, qui représente 200 % d'augmentation par rapport à l'année dernière ! Cela continue de faire du "tort" à la pdm des voitures essence qui se rapproche encore plus près de celle des voitures diesel : 46.97 % contre 45.98 %. Il faut toutefois noter que ce mois de juillet a été marqué par une grosse modification de la prime à la conversion, applicable dès le 1er août et excluant notamment tout modèle diesel déjà immatriculé du dispositif. Il est donc possible que certains acheteurs aient profité des derniers instants pour acquérir un diesel 0km avec la prime. On observe d'ailleurs une baisse du taux moyen de CO2 à 116 g/km alors qu'il était de 121 g/km il y a seulement 2 mois...

Part des énergies dans les offres plébiscitées par les acheteurs

Il n'y a cependant pas d'effet similaire sur le marché de l'occasion récente avec une part du diesel qui chute invariablement. Elle atteint désormais 63.4 %, soit 3.4 points de moins qu'il y a un an, alors que l'essence a progressé de 5 points et représente désormais 33.6 % des ventes.

Le baromètre Kidioui.fr a été établi à partir des données récoltées lors des centaines de milliers de requêtes trimestrielles des internautes en recherche de véhicule neuf et des données fournies dans les 30 000 offres de nos vendeurs partenaires, mises à jour quotidiennement.