logo kidioui Kidioui comparateur d'offres automobiles

Baromètre Kidioui.fr du mois de Janvier 2021 :
Début d'année sans couac pour le marché auto

Kidioui vous livre l'analyse du mois de Janvier 2021, les chiffres et les tendances.

Lundi 1er février 2021
Baromètre automobile de Kidioui.fr
Jan 2021
Valeur Variation
Prix moyen 24 063 € +2,9 %
Remise moyenne 23,75 % -1 %
CO2 moyen 125 g/km +11,6 %

Le marché automobile a été fortement bousculé en 2020. Connaîtra-t-il le même sort en 2021 ? Il est encore tôt pour le dire. Aujourd'hui, ce que l'on peut affirmer, c'est que le marché de janvier est loin d'être mauvais au regard des conditions de ventes (normes sanitaires, couvre-feu...). Le budget auto moyen reste notamment élevé, tandis que les véhicules électrifiés continuent de séduire.

Ventes et budget moyen encourageants

Au mois dernier, les acheteurs ont dépensé 24 063 euros en moyenne pour une voiture neuve. Une somme élevée et supérieure aux deux mois précédents ainsi qu'à janvier 2020 (+2.9 % soit 679 euros). Elle est notamment atteinte en raison des choix énergétiques, nous y reviendrons. Le marché neuf montre donc plutôt de belles couleurs en ce début 2021.

Prix moyen des offres plébiscitées par les acheteurs

Le couvre-feu à 18h ne freine pas particulièrement les ventes. Selon le CCFA, les immatriculations de véhicules légers baissent seulement de 3.2 % sur la période (161 225). D'autant que celle-ci compte deux jours ouvrables en moins. Preuve que la vente automobile en ligne s'est fortement démocratisée avec la crise sanitaire. Chez les voitures d'occasion récentes, le budget augmente également : 18 190 euros contre 17 376 l'an dernier (+4.7 %).

La vague des bonnes affaires continue

Le nombre de bonnes affaires s'est démultiplié en 2020 et il y en a toujours beaucoup en ce début 2021. Ces 31 derniers jours, on a ainsi obtenu 23.75 % de remise moyenne au moment d'acheter une voiture neuve. Et c'est toujours sur les modèles équipés d'un moteur diesel que les réductions sont les plus hautes : 27.08 % en moyenne, contre 20% à 21% en essence ou en hybride/électrique.

Remise moyenne des offres plébiscitées par les acheteurs

Côté marques, il fallait acheter Opel (-36.54 % en moyenne), Renault (-33.01 %) ou Nissan (-25.96 %) pour bénéficier des ristournes les plus élevées. Surtout en optant pour l'une des carrosseries suivantes : utilitaires (-37.30 %), breaks (-28.72 %) et berlines (-28.28 %).

Top 10 : Dacia en forme

Sans être chamboulé, le top 10 des véhicules les plus plébiscités affiche quelques changements. Le Duster prend par exemple la pôle position et montre la grande forme dans laquelle se trouve Dacia actuellement. L'ex-leader 2008 chute, quant à lui, de quatre places. Cependant, Peugeot reste très fort en plaçant pas moins de quatre modèles dans le top 5.

Dans la seconde moitié du classement, le Hyundai Tucson réalise une percée grâce au bon niveau de remise de sa toute dernière génération (21 %). Renault et Citroën ferment ensuite la marche. Sur le marché des premières mains, le classement suit globablement la même tendance sauf que les marques "accessibles" type Dacia ou Hyundai sont remplacées par des marques "premiums" type Volkswagen ou Audi.

L'électrique toujours plus fort

Au chapitre des énergies, les voitures électrifiées continuent de séduire et ce de manière croissante mois après mois. Une nouvelle fois en janvier, elles enregistrent un record de part de marché : 16.18 % ! L'année s'annonce prometteuse, surtout lorsqu'on sait que la prime à la conversion et le bonus écologique bonifiés resteront en vigueur jusqu'à la fin du mois de juin...  Cette popularité grandissante explique aussi pourquoi le budget auto augmente, comme nous l'avons vu plus haut. Malgré les aides gouvernementales, ce type de véhicule reste plus cher que la normale.

 

Part des énergies dans les offres plébiscitées par les acheteurs

Côté thermique, le diesel continue d'opposer une forte résistance et reste devant l'essence : 45.08 % de parts contre 38.74 %. Un succès qui provient notamment de ses fortes remises, mais aussi du nouveau malus (à partir de 133 g/km) moins arrangeant avec le sans plomb. Pour finir, on notera la hausse du taux moyen de CO2 à 125 g/km. Elle sonne la fin de la transition NEDC / WLTP en cette nouvelle année : la plupart des professionnels arrêtent de donner les deux valeurs mais seulement la seconde, plus rigoureuse.

 

Le baromètre Kidioui.fr a été établi à partir des données récoltées lors des centaines de milliers de requêtes trimestrielles des internautes en recherche de véhicule neuf et des données fournies dans les 30 000 offres de nos vendeurs partenaires, mises à jour quotidiennement.