logo kidioui Kidioui comparateur d'offres automobiles

Baromètre Kidioui.fr du mois de Mars 2019 :
Niveau de remise élevé pour le marché auto

Kidioui vous livre l'analyse du mois de Mars 2019, les chiffres et les tendances.

Lundi 1er avril 2019
Baromètre automobile de Kidioui.fr
Mar 2019
Valeur Variation
Prix moyen 22 173 € -4,4 %
Remise moyenne 23,54 % +0,9 %
CO2 moyen 120 g/km -1,6 %

Les remises sur les modèles neufs continuent de grimper et atteignent des sommets en ce mois de mars. Entre les changements de modèles majeurs (Clio, 208...) et la conjoncture actuelle, la période est particulièrement propice aux bonnes affaires. Les acheteurs français en profitent, la plupart en choisissant un modèle essence plutôt que diesel...

22 173 € pour une voiture neuve

En mars 2019, les acheteurs français ont dépensé 22 173 € pour s'offrir une voiture neuve. C'est 4.4 % de moins que l'an dernier, soit un budget nettement inférieur de 1 019 €. Ce prix d'achat remonte toutefois la pente par rapport au début de l'année où il était tombé à 21 663 €. Du côté des immatriculations, selon le CCFA, elles sont en baisse de 2.3 % pour les voitures particulières par rapport à mars 2018. Toutefois, le mois fut plus court et, à nombre de jours ouvrables comparable, on repasse à +2.4 %.

Prix moyen des offres plébiscitées par les acheteurs

Sur le marché de l'occasion récente, la baisse de la dépense est similaire avec un prix moyen d'achat de 17 311 euros en mars 2019, contre 18 306 euros en mars 2018 (-5.4 %). Sur les deux marchés, ce sont toujours les modèles essence qu'on paie le moins cher, avec une différence de 2 500 € à 4 500 € en moyenne sur la facture finale.

On obtient de fortes remises

Ce budget plus bas qu'à l'accoutumée est notamment à mettre sur le compte des fortes remises actuelles. En effet, durant le mois dernier, les automobilistes ont encore obtenu -23.54 % en moyenne sur leur véhicule neuf. C'est autant que l'été dernier, lorsque les vendeurs faisaient s'envoler les rabais avant le passage au WLTP ! Le climat actuel (taxe carbone, revendications autour du pouvoir d'achat...) peut pousser les professionnels à augmenter les promotions pour continuer à vendre. Tout comme le salon de Genève qui a déclenché des destockages massifs pour des véhicules bientôt remplacés, comme les Renault Clio IV et Peugeot 208 I.

Remise moyenne des offres plébiscitées par les acheteurs

Les remises les plus fortes sont bien évidemment obtenues sur les modèles diesel, avec -25.37 % en moyenne. Mais les modèles essence ne sont pas en reste et progressent d'un point par rapport à l'année dernière pour atteindre -22.76 % en moyenne. La marque automobile sur laquelle on reçoit les plus grosses ristournes reste Renault avec -32.77 % en moyenne.

Top 10 : on prend les mêmes et on recommence

Par rapport au mois dernier, le top 10 des ventes n'a guère évolué. Le Peugeot 3008 est intouchable en tête, suivi par trois autres SUV dans un mouchoir de poche : Citroën C5 Aircross (2), Renault Captur (3) et Dacia Duster (4). 

La suite du classement est également très proche avec une berline, Peugeot 308 (5), deux citadines, Renault Clio (7) et Citroën C3 (8), qui encadrent un autre SUV, Renault Kadjar (6). Idem en queue de peloton où on retrouve le modèle familial Peugeot 5008 (9). Finalement, la seule nouveauté c'est l'entrée du Volkswagen T-Roc, crossover urbain access-premium (4.23m). Apparu sur le marché il y a un peu plus d'un an, ses remises atteignent -24 % et le rendent plus accessible : on l'achète 24 646 € en moyenne, au lieu de 28 122 € en avril dernier.

Côté VO récent, la Renault Clio est en tête du top 10, suivie de près par sa rivale Peugeot 208 (3). Les deux polyvalentes seront renouvelées dans le courant de l'année et les versions actuelles sont ciblées par bon nombre d'acheteurs en quête d'un bon plan.

Le carburant essence bientôt à 60 %

Plus les mois passent et plus la part de marché de l'essence se rapproche du palier des 60 % de parts de marché...alors que c'était impensable il y 4 ans ! Avec 58.77 % de parts de marché en mars, le carburant essence fait ainsi passer le carburant diesel à "seulement" 36.73 %. On trouve également l'hybride et l'électrique à 4.50 %, soit trois points de plus que l'année dernière.

Part des énergies dans les offres plébiscitées par les acheteurs

Il faut dire qu'avec un prix à la pompe désormais plus élevé que celui du sans plomb dans plusieurs départements de France, le gazole n'a plus aucun argument en sa faveur. Si bien que les constructeurs automobiles se donnent de moins en moins la peine de proposer des véhicules compatibles, hormis pour les entreprises. Par exemple, la future 208 II ne sera vendue qu'avec un seul bloc diesel, en face de trois blocs essence et un bloc électrique.

Le baromètre Kidioui.fr a été établi à partir des données récoltées lors des centaines de milliers de requêtes trimestrielles des internautes en recherche de véhicule neuf et des données fournies dans les 30 000 offres de nos vendeurs partenaires, mises à jour quotidiennement.