logo kidioui Kidioui comparateur d'offres automobiles

Baromètre Kidioui.fr du mois de Juin 2020 :
Belle relance du marché automobile

Kidioui vous livre l'analyse du mois de Juin 2020, les chiffres et les tendances.

Mercredi 1er juillet 2020
Baromètre automobile de Kidioui.fr
Juin 2020
Valeur Variation
Prix moyen 21 552 € -4,4 %
Remise moyenne 25,06 % +5,4 %
CO2 moyen 115 g/km -2,5 %

Pas de calage au redémarrage pour le marché automobile : après trois mois tumulteux, les ventes de voitures neuves repartent à la hausse. Les acheteurs profitent de remises élevées (déstockages d'invendus) et d'une prime à la conversion boostée (1er juin). Les achats plaisir sont aussi de retour avec les SUV qui récupèrent le terrain perdu pendant la crise, qui plus est en essence.

Stabilisation du prix d'achat moyen

Après trois mois consécutifs de baisse, le prix d'achat moyen pour une voiture neuve se stabilise. En juin, il atteint ainsi 21 552 € - ce qui demeure inférieur à l'année dernière (-4.39 % ou -989 €) - mais quasiment identique au mois de mai. Cela confirme le bon redémarrage du marché auto français (+2.4 % d'immatriculations selon le CCFA) et témoigne de l'engouement ambiant, notamment avec le retour des achats plaisir nécessitant parfois un budget plus élevé. Par exemple, les SUV/Crossovers - qui demandent 23 564 € en moyenne - avaient reculé à 43.20 % de parts de marché en avril et reviennent à 53.40 % en juin.

Prix moyen des offres plébiscitées par les acheteurs

Dans le détail, les voitures essence ont requis un budget moyen de 19 438 € contre 24 191 € pour les voitures diesel. C'est quasiment autant que pour les voitures à énergies alternatives (hybrides, électriques, GPL...) qui ont été achetées, pour leur part, à 24 454 € en moyenne. Chez les voitures d'occasion récentes, en revanche, la dépense moyenne continue de faiblir (16 868 €, -2.90 %). La prime à la conversion boostée favorisant le choix de l'essence est cependant à mettre en cause ici.

Toujours des bonnes affaires

Avec 25.06 %, la remise moyenne obtenue sur une voiture neuve en juin n'est pas aussi élevée qu'en avril ou en mai (quasiment 28 %). Toutefois, elle reste plus élevée qu'au premier trimestre 2020 ou durant toute l'année 2019. Un résultat logique sachant que les stocks d'invendus constitués pendant le confinement sont loin d'être épuisés. Encore en juin, les acheteurs ont profité de ristournes supérieures à la normale et ce devrait être le cas tout l'été, période déjà propice aux bonnes affaires en temps normal.

Remise moyenne des offres plébiscitées par les acheteurs

Sans oublier qu'il faut considérer d'autres éléments hors Covid toujours présents : la mauvaise image du diesel et le rejet de certaines catégories automobiles au profit des dernières tendances à la mode. En accumulant les facteurs, les rabais grimpent alors encore plus haut. On relève par exemple -26.67 % en moyenne sur un véhicule diesel, voire -33.34 % sur une berline diesel...

Top 10 : les SUV se réinstallent

Dans le top 10 des internautes de juin, les SUV/Crossovers se réinstallent confortablement : ils sont 7 à figurer au classement, soit 2 de plus qu'en avril. La bataille pour la pole fait toujours rage entre les frères Peugeot 2008 (1) et Peugeot 3008 (2). Il en va de même pour la troisième marche du podium entre les cousins Renault Captur (3) et Dacia Duster (4). Peugeot 5008 (7), Renault Kadjar (8) et Citroën C5 Aircross (10) clôturent ensuite le défilé.

Pour ce qui est des autres segments, on peut compter sur les durables Renault Clio (5), Peugeot 308 (6) et Peugeot 208 (10) qui vont et viennent dans le classement. Côté occasion récente, la distribution est similaire même si la répartition entre SUV et citadines s'avère plus équitable. On note aussi la forte popularité du Peugeot 2008 en première main, que cela soit sur la première ou la seconde génération venant de débarquer.

L'essence s'éloigne en VN comme en VO

Si le carburant essence a trébuché en début d'année, il prend désormais le large. En juin, il concerne 55,78 % des offres plébiscitées contre 39.67 % pour le carburant diesel. C'est sa meilleure part de marché depuis plus d'un an, si bien qu'il faut remonter au début 2019 pour le trouver au-delà. Il semble donc qu'en cette période de redémarrage et d'engouement pour l'automobile, les acheteurs se détournent encore plus du diesel.

Part des énergies dans les offres plébiscitées par les acheteurs

La situation est identique en occasion récente avec 54.04 % de parts de marché pour le sans plomb et 41.63 % pour le gazole. Néanmoins, cet écart se justifie davantage par la nouvelle prime à la conversion que par un changement d'habitude des acheteurs. Bonifiée et assouplie depuis le 1er juin, elle reste malgré tout incompatible avec les occasions diesel comme c'est le cas depuis août 2019. Et cela risque de durer encore quelques mois puisque le CNPA estime que 60 000 primes auraient été versées sur les 200 000 prévues...

Le baromètre Kidioui.fr a été établi à partir des données récoltées lors des centaines de milliers de requêtes trimestrielles des internautes en recherche de véhicule neuf et des données fournies dans les 30 000 offres de nos vendeurs partenaires, mises à jour quotidiennement.