logo kidioui Kidioui comparateur d'offres automobiles

Baromètre Kidioui.fr du mois de Mars 2021 :
Trompe-l'oeil qui cache les premiers signes du reconfinement

Kidioui vous livre l'analyse du mois de Mars 2021, les chiffres et les tendances.

Jeudi 1er avril 2021
Baromètre automobile de Kidioui.fr
Mar 2021
Valeur Variation
Prix moyen 24 578 € +7,5 %
Remise moyenne 23,40 % -5,3 %
CO2 moyen 126 g/km +10,5 %

Avec des statistiques trompeuses, le marché automobile de mars 2021 est difficile à analyser. La période de comparaison étant mars 2020, sévèrement touché par le premier confinement. Néanmoins, on constate quand même un recul de l'activité en raison des mesures sanitaires renforcées dans 19 départements français. Le budget auto a donc baissé, tandis que la remise a augmenté.

Boom des ventes en façade

En mars 2021, les acheteurs d'une voiture neuve ont dépensé 24 578 € en moyenne, soit 7.5 % de plus qu'en mars 2020 ou 1 717 € pour être précis. Une différence énorme qu'il faut mettre en perspective, à l'instar des chiffres de ventes fournis par le CCFA : 230 261 immatriculations de véhicules légers, soit + 177 % à nombre de jours ouvrables comparable...! La période de référence est celle du premier confinement, lorsque les showrooms avaient l'obligation de fermer leurs portes. L'activité était alors très faible et presque uniquement animée par les achats professionnels.

Prix moyen des offres plébiscitées par les acheteurs

Il est donc plus sage de comparer ce prix d'achat moyen avec ceux des mois précédents comme février 2021. On constate alors un léger recul et un coup de frein dans l'augmentation lisible depuis quelques semaines. Les 19 départements français - dont la totalité de l'Île-de-France et des Hauts-de-France - entrés en confinement (pas de déplacement supérieur à 10 km) n'y sont pas innocents. Et le mois d'avril, avec une généralisation sur tout le pays, devrait renforcer ce phénomène.

Le niveau de remise en progrès

À l'inverse du prix d'achat, la remise moyenne de 23.40 % obtenue par les acheteurs est en baisse vis-à-vis de mars 2020. Mais elle était alors en phase de progression exponentielle jusqu'à son pic du mois de mai. On ne peut donc pas parler de vraie diminution. Au contraire, elle progresse même de quelques points par rapport à celle de février et devrait logiquement poursuivre sa croissance en raison des récentes annonces.

Remise moyenne des offres plébiscitées par les acheteurs

En effet, avec les nouvelles restrictions entrant en vigueur le 3 avril sur tout l'Hexagone, il est possible qu'on constate une hausse des rabais obtenus sur les voitures neuves. Les vendeurs pourraient chercher à compenser la situation en densifiant leurs bonnes affaires. Il ne faut toutefois pas s'attendre aux mêmes sommets qu'au printemps 2020 : beaucoup de professionnels se sont adaptés, avec notamment une grosse transition vers le digital.

Top 10 : Tucson, berlines & citadines

Par rapport à février, la composition du top 5 des modèles ne change pas. Mais elle connait quand même une évolution majeure : le Hyundai Tucson bouscule la concurrence et gagne 3 places pour s'installer sur la seconde marche du podium. Belle performance pour le SUV sud-coréen, qui séduit beaucoup les acheteurs dans sa version hybride : elle représente plus de 8 achats sur 10.

Dans le classement des véhicules les plus plébiscités, on assiste également à la "révolte" des citadines & berlines : elles occupent en quasi totalité la seconde moitié du top. Peugeot 208/308, Citroën C3 et Renault Mégane composent ce lot. Comme lors du premier confinement, va-t-on assister à un retour des catégories "essentielles" doublé d'un recul des catégories "plaisir" ? C'est d'ailleurs déjà le cas sur le marché de l'occasion récente, où la Clio vient de chipper la première place au 2008...

Hybride/électrique constant

Contraiment aux autres indicateurs, s'il y a bien quelque chose de constant c'est l'engouement des acheteurs pour les voitures électrifiées. Avec 15.88 % de parts de marché, les modèles hybrides, hybrides rechargeables et 100% électriques enregistrent un troisième mois consécutif au niveau de leur record. Il faut dire qu'en plus de leur pouvoir d'attraction, ils sont de plus en plus proposés par les constructeurs et soutenus par l'État avec un bonus écologique et une prime à la conversion encore bonifiés (7000€ + 5000€) jusqu'à juin.

Part des énergies dans les offres plébiscitées par les acheteurs

En face, essence (39.03 %) et diesel (45.09 %) continuent de jouer au chat et à la souris. On note aussi la grimpée du taux de CO2 moyen à 126 g/km, qui reflète en réalité le passage à la norme WLTP de l'ensemble des offres du marché automobile.

Le baromètre Kidioui.fr a été établi à partir des données récoltées lors des centaines de milliers de requêtes trimestrielles des internautes en recherche de véhicule neuf et des données fournies dans les 30 000 offres de nos vendeurs partenaires, mises à jour quotidiennement.