logo kidioui Kidioui comparateur d'offres automobiles

Baromètre Kidioui.fr de l'Année 2019 :
Le marché auto tient la route et l'électrique accélère

Kidioui vous livre l'analyse du mois de Année 2019, les chiffres et les tendances.

Lundi 6 janvier 2020
Baromètre automobile de Kidioui.fr
Année 2019
Valeur Variation
Prix moyen 22 512 € +0,4 %
Remise moyenne 23,51 % +1,7 %
CO2 moyen 118 g/km -1,7 %

Grâce à deux "gros" derniers mois riches en bonnes affaires et immatriculations, le marché automobile 2019 annoncé stagnant s'achève dans le vert. Une dernière péripétie liée au nouveau malus, qui est à l'image d'une année mouvementée (NEDC corrélé, prime à la conversion 2.0...), jonchée de sorties importantes (Clio V, 208 II, C5 Aircross...) sur fond de changement dans le choix de carburant...

Le prix d'achat moyen n'a pas baissé

Contrairement à l'année dernière où on observait, pour la première fois depuis 4 ans, une baisse du prix moyen d'achat pour la voiture neuve, il est reparti à la hausse en 2019. En effet, le budget moyen des français pour acquérir un nouveau modèle sur le web a atteint 22 512 euros, soit 0.4 % de plus qu'en 2018 (+ 84 euros). Ce bilan positif est toutefois à nuancer selon le carburant ciblé, avec une progression en essence (19 998 €, +0.7 %) et en hybride/électrique (27 681 €, +14%) mais pas en diesel (25 073 €, -1.8 %). La cote de popularité des véhicules gazole est toujours en baisse et les français qui en achètent quand même réduisent leur dépense.

Prix moyen des offres plébiscitées par les acheteurs

Nous l'annoncions en introduction : malgré les prévisions, le nombre d'immatriculations en 2019 a augmenté. 2 693 977 de véhicules légers (+2.3 %) dont 2 214 279 voitures particulières (+1.9 %) selon le Comité des Constructeurs Français d'Automobiles (CCFA). Il faut dire que l'activité des mandataires et concessionnaires fut particulièrement forte en cette fin d'année, boostée par un malus 2020 plus sévère et plus cher applicable dès le 1er janvier, qui a accéléré le planning des acheteurs.

La plus haute remise depuis 2012

Enregistrée à 23.51 %, la remise moyenne obtenue en 2019 sur une voiture neuve est la plus grande depuis 7 ans. Elle réalise même un joli bond de 1.7 % (0.4 point) par rapport à celle de 2018. Comme on peut s'en douter, c'est sur les autos diesels que les acquéreurs ont effectué les meilleures affaires (-25.37 % en moyenne). Cependant les modèles sans plomb (-22.49 %) ou hybrides/électriques (-20.32 %) ne sont pas oubliés. Côté catégorie, ce sont les segments en berne, berlines et monospaces, qui débouchent sur les meilleures ristournes avec -27.53 % et -25.70 % respectivement (hors utilitaire).

Remise moyenne des offres plébiscitées par les acheteurs

Comment expliquer ce niveau de remise en augmentation ? La mauvaise réputation du diesel, bien-sûr, qui pousse les vendeurs à élargir leur geste afin d'écouleur les stocks. Mais aussi un marché de l'occasion toujours plus dynamique où on trouve des modèles bon marché de 2 ou 3 ans avec un faible kilomètrage. Le budget moyen pour une occasion récente a d'ailleurs diminué en 2019 (17 119 €, -1 %) alors que le nombre de ventes augmente (5.78 millions, +3.8 %, d'après AutoScout24). Les professionnels du neuf font donc des efforts pour s'aligner.

Top 10 : continuité et changements

Le top 10 des internautes pour l'année 2019 se divise en deux morceaux. D'un côté, les modèles inamovibles qui ne changent pas de position et sont toujours autant plébiscités qu'en 2018 : Peugeot (3008 (1), Dacia Duster (3), Renault Kadjar (5), Peugeot 5008 (7) et Renault Clio (8). De l'autre, les entrées qui soulignent l'excellent début de carrière du Citroën C5 Aircross (2) ou les changements de génération audacieux mais payants des Peugeot 208 (9) et 2008 (10). Au centre, on note également la chute de 4 places d'une berline (Peugeot 308, 6ème) et la montée de 2 places d'un SUV (Renault Captur, 4ème), symbole de la mode actuelle en termes de design automobile.

Un peu plus loin dans le classement, on remarque aussi la grimpée dans le top 50 de modèles hybrides, hybrides rechargeables ou 100% électriques tels que les Toyota C-HR, Kia e-Niro, Renault ZOE ainsi que le bon démarrage de la Peugeot e-208, déjà dans le top 100. Puis, en première main, le leader demeure (Peugeot 3008), à l'instar des citadines présentes en masse dans le top 10 : Renault Clio (2), Citroën C3 (3), Peugeot 208 (4), Dacia Sandero (6)...

L'hybride/électrique bondit !

Terminons ce bilan automobile 2019 sur la fameuse répartition des carburants, qui évolue tant ces dernières années. Cette fois-ci, ce n'est pas l'échange diesel-essence qui ressort avec une certaine stagnation du phénomène (40.38 % de parts de marché pour le premier et 53.56 % pour le second) mais la progression à deux chiffres des énergies alternatives : 6.05 % soit +74 % ! Une opération rendue possible par les dizaines de nouveaux modèles hybrides ou électriques lancés dans l'année et qui pourrait s'amplifier en 2020 si l'on en croit le calendrier des sorties. Chez les VO récents, qui accusent forcément un retard de quelques années par rapport au neuf, la répartition des carburants favorise encore le diesel (57.66 %) mais celui-ci baisse à vue d'oeil au profit de l'essence (38.79 %), d'autant qu'il ne fait plus l'objet d'une prime à la conversion depuis le 1er août.

Part des énergies dans les offres plébiscitées par les acheteurs

Cette organisation du marché veut ainsi que, comme en 2018, on se retrouve avec des émissions moyennes en neuf (118 g/km) supérieures à celles en occasion (117 g/km). Et avec la prise en compte du WLTP dans le calcul du malus au 1er mars, l'écart devrait se creuser davantage. Le CO2 comme indicateur de niveau de pollution deviendrait alors encore plus illisible pour les acheteurs...

Le baromètre Kidioui.fr a été établi à partir des données récoltées lors des centaines de milliers de requêtes trimestrielles des internautes en recherche de véhicule neuf et des données fournies dans les 30 000 offres de nos vendeurs partenaires, mises à jour quotidiennement.