logo kidioui Kidioui comparateur d'offres automobiles

Mercedes EQC

Fiche

La fiche modèle EQC

Mercedes EQC
  • Consulter les fiches des voitures Mercedes

Les Plus

  • nouveau design « EQ »
  • interface MBUX
  • rapport puissance/autonomie

Les Moins

  • place centrale arrière
  • volume de coffre
Essai

L'essai et le descriptif complet

Le premier SUV électrique de Mercedes, c'est lui ! L'EQC, comme son nom l'indique, inaugure également la gamme « EQ » du constructeur à l'étoile, une famille de modèles zéro émission qui va s'agrandir. Son ambition ? Concurrencer les autres SUV premiums du marché, aussi peu soient-ils, comme les Jaguar I-Pace et Tesla Model X.

Dans son gabarit (4,76 mètres) et sa silhouette, le Mercedes EQC est assez proche d'un GLC. Il se différencie néanmoins par des nouveaux éléments de design comme l'insert noir laqué autour de la calandre et la ligne à LED entre les feux. Ses contours sont également moins anguleux, ce qui adoucit son image. Puis, l'arrière se veut moderne avec ce fameux bandeau lumineux rouge qu'on retrouve beaucoup en ce moment, que cela soit chez d'autres constructeurs haut de gamme ou, plus modestement, chez Renault. À la fois suffisamment proche et distingué du reste de la gamme Mercedes, ce design est globalement réussi.

À l'intérieur de l'EQC, le dernier petit bijou de la marque est à l'honneur : nous parlons bien-sûr de l'interface numérique MBUX découverte sur la Classe A. Deux écrans combinés en un pour un immense tableau de bord digital. Le résultat final est toujours aussi bluffant. Inserts aluminium et cuivre, éclairages d'ambiances, sellerie cuir...le reste de l'ambiance à bord est cossu, comme on peut l'imaginer, avec une qualité de finition irréprochable. À l'arrière, si les places latérales sont généreuses, celle du centre est plus inconfortable en raison du tunnel central propre aux autos électriques. Dommage également que le coffre affiche « seulement » 500 litres.

Venons-en maintenant au moteur, le sujet qui attire le plus l'attention. Le Mercedes EQC s'équipe de deux moteurs électriques, un pour chaque essieu, pour une puissance totale de 300 kW (408 chevaux, 765 Nm) . Une telle puissance permet à cette bête de 2 tonnes d'assurer le 0 à 100 km/h en 5,1 secondes. Bref, on n'est pas loin d'un modèle estampillé AMG...à la différence que la vitesse est limitée électroniquement à 180 km/h ! Un réglage préservant l'autonomie, qui grimpe à 450 kilomètres selon le cycle NEDC, soit plutôt 300 kilomètres en réalité.

Pour piloter l'EQC, cinq modes sont disponibles : Confort, Éco, Autonomie Max, Sport et Personnalisé. Changer de mode modifie la réponse de l'accélérateur, la consommation d'énergie et donc l'autonomie. On peut également paramétrer la récupération d'énergie au freinage via des palettes au volant afin de l'optimiser. Astucieux ! Côté recharge, Mercedes évoque un plein à 80% de charge en 40 minutes via sa Wallbox. C'est évidemment plus long sur une prise standard.

Le Mercedes EQC prend de vitesse Audi et BMW dans la course au SUV zéro émission. Vu sa puissance, il va aussi prendre de vitesse de nombreux autres véhicules sur la route. Sans révolutionner le marché de la voiture électrique, il a tout les arguments pour séduire.

Rappelons enfin que le Mercedes EQC est disponible sous 1 motorisation différente.

1 bloc électrique :

- 300 kW 408 chevaux (transmission 4x4)

Avis

L'avis EQC des internautes

La note des internautes : (aucun vote)
Soyez le premier à donner votre avis.

Donnez votre note :

ma note :

Donnez votre avis :

Bon plans

En ce moment sur Kidioui