logo kidioui Kidioui comparateur d'offres automobiles
Le blog automobile de Kidioui
Revendre ma voiture
Financez votre auto
Assurez votre auto

Quels sont les équipements obligatoires pour le nouveau permis moto ?

Article

En 2013, le permis moto a été complètement réformé, surtout en ce qui concerne l’équipement du motard. Et il va l’être de nouveau d’ici la fin de l’année…

Les équipements obligatoires

Selon la réforme de 2013, le motard doit être obligatoirement équipé d’un Équipement de Protection Individuelle (EPI). S’il se présente sans équipement le jour de l’examen, il ne pourra pas obtenir son permis moto. Depuis plusieurs mois, il est également annoncé que ce permis allait connaître une nouvelle réforme qui serait mise en place dès la fin de l’année. Les changements seront importants et ils concerneront encore l’équipement de moto.

Les conducteurs de deux à trois roues motorisés, ainsi que les passagers, doivent obligatoirement porter un EPI. Cette tenue est obligatoire et elle doit répondre aux normes européennes (CE). Elle comprend : un casque de moto homologué (norme NF ou E22) qui détient des bandes réfléchissantes sur ses côtés ; des gants moto de protection certifiés CE ; un gilet de haute visibilité qui doit être rangé dans la moto. Son port en toutes circonstances pourrait devenir obligatoire suite la nouvelle réforme attendue.

Il faudra aussi s’assurer de disposer d’un éthylotest chimique ou électrique, non usagé, et marqué de la norme CE. Il est également obligatoire de rouler sur une moto présentant un éclairage qui fonctionne, avec feux de route, feux de croisement, feux de position arrière et feux de stop. En cas de contrôle, le motard et son passager doivent pouvoir prouver que leur équipement répond aux obligations énoncées et qu’il respecte les normes CE. Pour cela, il est possible de présenter les étiquettes des équipements, les notices descriptives originales ou téléchargées sur le site du fabricant. En cas de non possibilité de présentation de ces justificatifs, il sera possible d’effectuer un inventaire EPI directement dans un commissariat.

Les normes

Les exigences de conception et de fabrication sont définies conformément aux normes européennes, par un organisme habilité, afin d’assurer la sécurité des usagers. Les pièces des EPI sont soumises à des tests d’impact, afin qu’elles puissent résister aux différents types d’agressions ou de dégradations comme : l’abrasion, la perforation, l’éclatement ou encore le déchirement. En plus de ces tests, les EPI doivent suivre un contrôle qualité qui est obligatoire et qui est réalisé soit par un système de garantie qualité, soit par un système d’assurance de la qualité avec surveillance.

Il existe 3 catégories d’EPI, selon les risques encourus. La catégorie 1, contre les risques mineurs dont les effets n’ont pas de conséquence sur la santé de l’usager. La catégorie 2, contre les risques intermédiaires pouvant entraîner et provoquer des effets irréversibles. La catégorie 3, contre les risques graves et irréversibles ou mortels. Certaines marques d’équipement de moto et de scooter proposent d’ailleurs des équipements avec des protections incluses dans le vêtement, qui sont homologuées et qui sont disposées au niveau des épaules, des coudes, des hanches et des genoux.

Les équipements recommandés

Certains équipements moto ne sont pas encore obligatoires pour la conduite mais, en revanche, il faut obligatoirement les porter le jour de la passation du permis moto, au risque de recevoir une annulation de l’examen. De nombreux partenariats auprès des moto-écoles ont été mis en place pour favoriser leur port, dans le but de transmettre de bons réflexes aux nouveaux conducteurs.

Ces équipements pourraient toutefois devenir obligatoires lorsque les modalités d’examen seront changées et renforcées à la fin de l’année, via la nouvelle réforme. Ainsi, le Comité Interministériel de la Sécurité Routière encourage tous les usagers de deux et trois roues motorisées à porter ces équipements supplémentaires. Il en existe un nombre important, avec du choix dans les modèles. Par exemple, il peut s’agir de chaussures hautes, bottes, blousons, vestes, pantalons et même d’airbags certifiés CE.

En définitive

Selon la Loi d’Orientation des Mobilités (LOM) déposée récemment par 27 députés LREM, il pourrait devenir obligatoire de porter un gilet jaune haute visibilité et un casque homologué en toutes les situations. Cette loi vise à l’encadrement des engins de nouvelle mobilité, comme les trottinettes électriques, les gyropodes, etc. Cependant, les conducteurs et les passagers de deux et trois roues motorisées seront aussi concernés. En cas d’infraction, le conducteur devra payer une amende de 135 euros.

En attendant que cet amendement soit mis en application, le port de certains équipements est donc obligatoire pour certains,et recommandé pour d’autres. Il est important de les connaître et de vérifier leur homologation, afin de se protéger de protéger son passager en cas de chutes.

Crédit photo : Ryan Tang (Unsplash)

Donnez votre avis :

Bons plans