logo kidioui Kidioui comparateur d'offres automobiles
Le blog automobile de Kidioui
Revendre ma voiture
Financez votre auto
Assurez votre auto

Prime à la conversion : elle va baisser, il faut en profiter maintenant !

Article

Ce n’est pas encore officiel mais les propos de certains membres du gouvernement sont limpides : la prime à la conversion va devenir moins généreuse.

MAJ 22/07 : C’est officiel, la prime à la conversion est modifiée à partir du 1er août 2019. Au programme : véhicules >60000€ ou > 117 g/km de CO2 ou diesel d’occasion exclus du dispositif ; aide pour l’essence rabaissée à 1500€/3000€ et obtenable si revenu fiscal de référence inférieur ou égal à 13489€.

La prime à la conversion victime de son succès ?

Avec pas moins de 250 000 demandes en 2018 et déjà 220 000 de janvier à juin 2019, d’après Le Parisien, l’achat voiture neuve avec prime à la conversion rencontre un succès fracassant auprès des français. Le nombre de dossiers pourrait ainsi doubler d’ici la fin de l’année et atteindre 450 000 demandes pour un coût total de 900 millions d’euros ! Soit 300 millions de plus que ce qui était prévu par l’État…

Autre problématique : l’utilisation de cette prime à la casse qui n’est parfois « pas dans l’esprit » selon la ministre chargée des Transports Élisabeth Borne. En effet, on aurait relevé des utilisations de l’aide gouvernementale pour acheter des véhicules très haut de gamme (plus de 50 000 euros) ou encore des voitures d’occasion diesel pas forcément très récentes et polluantes. Bref, pour corriger le tir, l’idée serait de « recentrer » cette prime de conversion.

Recentrage des critères d’éligibilité à la rentrée

Si on pouvait imaginer ce recentrage sur la prime à la conversion 2020, il pourrait en réalité arriver dès la rentrée, dans deux mois, via un amendement. Ce qui est au programme ? Rien n’a encore été communiqué de manière officielle par le gouvernement. Mais il y a fort à parier qu’une limite de revenus et/ou de prix d’achat soit ajoutée dans les critères d’éligibilité à la prime à la conversion, afin de la recentrer sur les ménages les plus modestes.

En second lieu, on peut certainement imaginer une nouvelle restriction d’âge pour les voitures d’occasion diesel achetées via la prime, plus sévère que la condition actuelle de Crit’Air 2, soit une date de première immatriculation à partir de 2011 (Euro 5). Enfin, troisième élément qui pourrait bouger : le montant de la prime à la conversion. Mais c’est aussi le plus délicat, quelques mois seulement après l’épisode des Gilets Jaunes…

Bref, si vous souhaitez bénéficier de la prime à la conversion dans les conditions actuelles, c’est maintenant ou jamais :

>>> Voir les véhicules éligibles à la prime à la conversion 2019 <<<

Crédit photo : primealaconversion.gouv.fr

Donnez votre avis :

Bons plans