logo kidioui Kidioui comparateur d'offres automobiles
Le blog automobile de Kidioui
Revendre ma voiture
Financez votre auto
Assurez votre auto

Comment se débarrasser d’une épave auto facilement ?

Article

Découvrez les différentes possibilités qui s’offrent à vous pour mettre au rebut votre épave auto…

Votre voiture a fait son temps et il est grand temps de vous en débarrasser ? Elle s’apprête alors à passer dans la catégorie des Véhicules Hors d’Usage (VHU). Une épave contient bon nombre de déchets dangereux, pour la nature comme pour l’homme. Par conséquent, le démantèlement doit être réalisé par des professionnels agréés.

La législation prévoit en effet jusqu’à 75 000 € d’amende (source : webcarnews.com) – voire une peine de prison – pour celui qui laisserait dépérir son véhicule. Peu importe que l’abandon soit effectué sur un terrain public, privé ou par don, à n’importe quelle entreprise non-agréée. Dans ces conditions, vous comprenez qu’il est plus judicieux d’accompagner votre véhicule jusqu’au bout, d’autant que c’est loin d’être compliqué !

Faire appel à un épaviste agréé VHU

C’est le plus simple, un seul coup de téléphone suffit ! Le professionnel se déplace ensuite chez vous pour procéder à l’enlèvement du véhicule hors d’usage. Il faut en revanche porter une attention particulière au choix de l’entreprise. Tout d’abord, vérifiez que le professionnel est bien agréé. Pour ce faire, le plus fiable est d’utiliser un comparateur de reprise qui répertorie uniquement les épavistes certifiés par l’Etat. De plus, vous pourrez géolocaliser la recherche en fonction de votre département.

La prestation doit être gratuite, y compris le déplacement de l’épaviste. En récupérant votre voiture, ce dernier va prélever tout ce qu’il peut sur l’épave. Ainsi, le professionnel pourra revendre ou réutiliser certaines pièces en réalisant un bénéfice, plus ou moins important selon l’état du véhicule. C’est la contrepartie de l’enlèvement gracieux. Le professionnel doit également se charger des formalités administratives relatives à la cession du véhicule épave.

Déposer sa voiture en casse auto

Si vous souhaitez emmener vous-même votre véhicule en casse auto, vous allez devoir engager quelques démarches au préalable. Vous devez commencer par contacter la casse de votre choix et l’informer de votre volonté d’y déposer une épave. À moins d’en posséder une, louez une remorque plateau pour emmener la voiture vers son dernier stationnement.

Il va de soi que même si votre véhicule roule, vous n’avez pas le droit de rouler avec ! Sauf si votre contrôle technique est encore valide mais cela est rarement le cas des véhicules épaves… Enfin, procédez sur place aux dernières formalités : remise de la carte grise rayée, échange du formulaire de cession (Cerfa n°15776) ainsi que du certificat de situation administrative.

Acheter un véhicule neuf et toucher la prime à la conversion

Dans le cas du remplacement par un véhicule neuf, vous pouvez bénéficier d’avantages financiers. À condition que votre nouveau véhicule rentre dans les critères de faible émission de CO2 et que votre véhicule hors d’usage réponde à diverses conditions. S’il roule à l’essence, par exemple, sa première immatriculation doit avoir été enregistrée avant 1997. Pour un diesel, la première immatriculation doit avoir été faite avant 2001 si le foyer fiscal du propriétaire dépasse 13 489 €. Dans le cas contraire, cette date est reportée à 2006.

Puis, le véhicule doit rentrer dans la catégorie Voitures Particulières (VP) ou camionnettes (CTTE), avoir été acquis en France depuis plus d’un an, ne pas être accidenté ni gagé et bénéficier d’un contrat d’assurance automobile en cours. Évidemment, il doit aussi être cédé pour destruction à un centre VHU dans les 3 mois avant ou les 6 mois après la facturation du véhicule neuf.

Le montant de la prime est variable, en fonction des caractéristiques de votre véhicule. Le calcul respecte un barème national, vous pouvez le consulter sur le site gouvernemental : primealaconversion.gouv.fr. La prime à la conversion peut être directement déduite du montant de votre nouveau véhicule. Dans ce cas, le concessionnaire s’occupe de tout. Vous pouvez aussi engager vous-même les démarche via le formulaire Cerfa n°13621.

Donnez votre avis :

Bons plans