logo kidioui Kidioui comparateur d'offres automobiles

Baromètre Kidioui.fr de l'Année 2016 :
Ventes et prix d'achat en hausse, poussés par les SUV et les salons

Kidioui vous livre l'analyse du mois de Année 2016, les chiffres et les tendances.

Lundi 2 janvier 2017
Baromètre automobile de Kidioui.fr
Année 2016
Valeur Variation
Prix moyen 22 493 € +6,9 %
Remise moyenne 22,75 % -1,8 %
CO2 moyen 118 g/km +0 %

Les années se suivent et se ressemblent. Parfois mauvais signe, cette rengaine symbolise tout le contraire pour le marché auto : déjà en progression de 2015 à 2014, il enchaîne une seconde année de hausse, sur le nombre de ventes comme sur le prix dépensé. Celui-ci atteint un nouveau record grâce aux nombreux modèles lancés dans les salons, plus premium, mieux équipés et, en grande majorité, typés SUV.

On achète plus "premium" en augmentant son budget auto

Sur la totalité de l'année 2016, on a payé 1 457 euros de plus sa voiture neuve. Soit un prix d'achat moyen de 22 493 euros contre 21 036 euros en 2015 (+6,9%). Une forte progression, plus de deux fois supérieure à celle enregistrée durant l'année passée (+ 686 euros). Plutôt régulière sur les sept premiers mois de l'année hormis un pic en mai, cette progression a bondi de manière exponentielle au dernier trimestre, lors du Mondial de l'Auto à Paris (1er au 16 octobre). Le salon a eu un rôle important sur les chiffres de l'année et a déclenché des coups de cœur sur certaines nouveautés.

 

Prix moyen des offres plébiscitées par les acheteurs

Plus coûteuses que les véhicules sortis il y a un ou deux ans en raison de leurs équipements de pointe, ces nouveautés nécessitent des acheteurs une hausse de leur budget. Il faut également noter que de plus en plus de constructeurs ont tendance à monter en gamme - quitte à augmenter leurs tarifs - avec un design plus élégant, des équipements connectés & intelligents, des matériaux nobles, voire un agrandissement de la taille. Le nouveau Peugeot 3008 est un bon exemple, tarifé 1 700 euros au-dessus d'un Renault Kadjar lancé en 2015, presque au niveau d'un Volkswagen Tiguan. Non mécontents de pouvoir s'installer à bord de véhicules beaux et modernes, les acheteurs adhèrent à cette nouvelle vague, si l'on en croît les bons chiffres de vente de l'année 2016 (+5,6% d'immatriculations par rapport à 2015 selon le CCFA).

En 2016, on a surtout plébiscité les nouveautés

Par rapport à 2015, la remise moyenne obtenue par les acheteurs a baissé de 1,8% pour atteindre les 22,75%. Pourtant, elle était en augmentation continue depuis trois années consécutives. On peut lier cela à la hausse du prix moyen et l'intérêt renforcé des acheteurs en 2016 pour les nouveautés : elles sont moins remisées que les véhicules commercialisés les années passées et font donc baisser la moyenne.

Remise moyenne des offres plébiscitées par les acheteurs

Néanmoins, cette remise reste conséquente et sa baisse n'est pas comparable à la forte hausse du prix moyen. Elle est tempérée via deux principaux facteurs : les rabais à hauteur de -20% atteint en seulement deux ou trois mois sur les nouveaux modèles ; les rabais franchissant la barre des -35% sur les anciennes générations remplacées au Mondial de l'Auto. Durant les deux mois qui ont précédé le salon, ces véhicules déstockés ont fait augmenter à eux seuls la remise d'1 point.

Top 10 : l'année du Lion

Un simple coup d'œil au top 10 des autos les plus plébiscitées suffit pour se rendre compte du renversement de situation par rapport à 2015. En haut de classement, deux entrées Peugeot, le 3008 (génération 2) et le 2008 (restylage). En bas de classement, trois Renault et une Nissan qui reculent, le Kadjar, le Scénic, le Captur et le Qashqai. Autrement dit, 2016 est l'année du succès pour Peugeot, qui a réussi à contre-attaquer l'Alliance grâce à deux nouveaux SUV. Sans oublier la 308 qui est la seule berline du top 10, une performance en soi.

Au sein de cette bataille qui fait rage entre les deux constructeurs français, trois autres modèles font leur bonhomme de chemin : le Dacia Duster, sur la première marche du podium comme en 2015, avec son argument du prix serré qui fait toujours mouche ; le Volkswagen Tiguan qui gagne 7 places grâce au lancement d'une seconde génération plus moderne ; le Hyundai Tucson, l'outsider qui permet de se démarquer.

On peut dégager de ce classement une autre information importante : la continuité dans la domination des SUV et autres crossovers. Ces véhicules qu'on croyait être un simple effet de mode prennent de plus en plus d'ampleur et deviennent standards dans les gammes des constructeurs. En 2016, leur part parmi les offres plébiscitées sur Kidioui.fr a progressé de plus de 10% et a atteint un nouveau record : 45,4%.

Répartition diesel-essence : statu quo

La répartition des carburants sur l'année 2016 offre une vision floue. Alors qu'elle prenait une direction claire depuis plusieurs années, avec l'essence gagnant du terrain sur le diesel, elle s'est figée cette année. Ainsi, on se trouve à peu de choses près aux mêmes niveaux qu'en 2015, post scandale Volkswagen : 59,4% de part pour le diesel, 38,4% pour l'essence.

Part des énergies dans les offres plébiscitées par les acheteurs

Comment expliquer ce coup de frein ? Par les signaux contraires envoyés aux acheteurs qui ne savent plus quoi penser. Si l'année 2016 a été sévère pour le diesel avec les contrôles répétés d'émissions de CO2 chez les constructeurs, la commission Royal ou encore le lancement des pastilles écologiques, elle n'a pas non plus poussé l'essence vers le haut. Ce carburant aurait du profiter d'une baisse de taxes au 1er janvier, cela a été annulé, et le durcissement du barème écologique pour 2017 (malus à 127 g/km) ne va pas en sa faveur. Preuve que son poids est encore faible : lors de la pénurie en mai, c'est surtout la rupture de stock du diesel qui a paralysé le pays.

Le baromètre Kidioui.fr a été établi à partir des données récoltées lors des centaines de milliers de requêtes trimestrielles des internautes en recherche de véhicule neuf et des données fournies dans les 30 000 offres de nos vendeurs partenaires, mises à jour quotidiennement.