logo kidioui Kidioui comparateur d'offres automobiles

Baromètre Kidioui.fr du mois d'Octobre 2016 :
L'effet "Mondial de l'Automobile"

Kidioui vous livre l'analyse du mois de Octobre 2016, les chiffres et les tendances.

Mercredi 2 novembre 2016
Baromètre automobile de Kidioui.fr
Oct 2016
Valeur Variation
Prix moyen 23 398 € +12 %
Remise moyenne 22,61 % -0,2 %
CO2 moyen 118 g/km +0,9 %

L'édition 2016 du Mondial de l'Auto s'est tenue du 1er au 16 octobre à Paris. Plus d'un million de visiteurs se sont baladés sur les stands des constructeurs, dont beaucoup avec l'idée de trouver un nouveau modèle si l'on en croît les datas du mois. En effet, le prix moyen d'achat a encore grimpé et le leader du top 10 des internautes a été remplacé par une des stars du salon.

 

Un Mondial qui pousse à dépenser plus

Un acheteur a dépensé en moyenne 23 398 euros pour sa voiture neuve durant le mois d'octobre. C'est 12% de plus qu'il y un an, c'est-à-dire 2 500 euros tout rond. Une augmentation importante qui continue de refléter l'engouement des acheteurs pour les nouveaux modèles observé depuis les premiers mois de l'année 2016. On peut également parler d'effet "Mondial de l'Auto" car, rien que sur le mois dernier, la hausse est de 353 euros.

Prix moyen des offres plébiscitées par les acheteurs

Inspirés sur place par les nouveaux modèles, leur design et leurs équipements dernier cri, les acheteurs cèdent à la tentation en ligne en trouvant déjà des remises (nouveau Peugeot 3008 avec -21% par exemple). Quitte à acheter un modèle un peu plus récent que prévu. Ainsi, par rapport à l'année dernière, on a payé en moyenne sa berline 22 837 euros (+7,5%), sa citadine 14 710 euros (+6%) et son monospace 22 466 euros (+2,5%). Mais c'est le segment le plus prisé, celui des SUV, qui a le plus progressé en 1 an. On y dépense désormais en moyenne 25 932 euros (+14,8%).

Remise stable sur 1 an, en hausse depuis 3 mois

À côté de cette progression de la somme dépensée, on observe un comportement intéressant de la remise moyenne. Quasiment au même niveau qu'il y a douze mois à 22,61% (-0,2%), cela fait en revanche trois mois consécutifs qu'elle augmente. Elle a gagné ainsi 1 point depuis le mois d'août. 

Remise moyenne des offres plébiscitées par les acheteurs

C'est le résultat d'un marché auto dynamique avec des nouveautés rapidement remisées aux alentours de -15%, -20% et des anciennes générations déstockées pendant le Mondial : que l'on cherche un modèle flambant neuf ou une bonne affaire, on y trouve son compte. L'année dernière, la remise moyenne avait ensuite augmenté jusqu'aux périodes de Noël, il faudra observer si elle reproduit le même schéma en 2016.

Top 10 : forte impression du Peugeot 3008 au Mondial

Pour sa première sortie en public, le 3008 de seconde génération a fait fort. Présenté en star sur le stand du constructeur Peugeot lors du salon, il a convaincu énormément d'automobilistes. Pour preuve, il s'est hissé directement à la première place du top 10 des véhicules les plus plébiscités alors qu'il en était absent depuis plus d'un an. Son nouveau look, sa modernité et ses remises quasiment instantanées ont fait exploser sa côte.

La seconde sensation de ce mois d'octobre se trouve à l'autre bout du classement, avec le Seat Ateca. Jamais un modèle de la marque ibérique n'était entré dans le top 10 et il fallait forcément un SUV pour y parvenir. Lancé il y a quelques semaines et déjà trouvable à -15%, il pourrait bien mieux faire que dixième dans les mois à venir.

Enfin, au milieu des habitués (2008, 308, Tiguan, Tucson...), le Renault Kadjar fait son retour à la sixième place. Sa présence sur le stand Renault du Mondial a servi de piqûre de rappel aux acheteurs : le constructeur au losange propose lui aussi un SUV de grande classe.

Avec tous ces changements, on compte désormais 9 SUV sur les 10 modèles du classement. Ce n'était encore jamais arrivé.

Le diesel toujours considéré, surtout sur les SUV

Comme au mois dernier, le diesel ne faiblit pas et ne cède pas la moindre part de marché à l'essence. Il domine toujours les débats à 59,6% de part contre 39%. Ainsi, sur les véhicules remisés, il conserve son statut de carburant majoritaire, contrairement aux données du marché global (moins de 50% de part en octobre d'après les chiffres du CCFA).

Part des énergies dans les offres plébiscitées par les acheteurs

La forte popularité des SUV n'y est pas innocente, on y préfère le diesel à l'essence dans 62,2% des cas. Sur les monospaces et les breaks, cela monte encore plus haut, à 3 achats sur 4. Bref, il reste encore un choix solide sur les véhicules familiaux. Dans les prochains mois, il faudra également observer les conséquences du durcissement du barème écologique annoncé pour 2017 (premier malus abaissé à 127 g/km).

Le baromètre Kidioui.fr a été établi à partir des données récoltées lors des centaines de milliers de requêtes trimestrielles des internautes en recherche de véhicule neuf et des données fournies dans les 30 000 offres de nos vendeurs partenaires, mises à jour quotidiennement.