logo kidioui Kidioui comparateur d'offres automobiles

Baromètre Kidioui.fr du mois de Juin 2016 :
La bonne dynamique de 2016 profite aux SUV

Kidioui vous livre l'analyse du mois de Juin 2016, les chiffres et les tendances.

Vendredi 1er juillet 2016
Baromètre automobile de Kidioui.fr
Juin 2016
Valeur Variation
Prix moyen 22 381 € +4,3 %
Remise moyenne 22,60 % +2,4 %
CO2 moyen 119 g/km +0 %

On dépense plus pour son auto neuve en 2016 qu'en 2015, cela se vérifie encore sur ce mois de juin où le prix moyen est en hausse. Cependant, pour la première fois, il est inférieur à celui du mois qui le précède. Du côté de la remise moyenne, elle est plus élevée qu'il y a un an mais toujours en baisse sur 2016. Enfin, le carburant diesel ne faiblit pas, loin de là, grâce notamment à l'énorme succès des SUV.

Prix moyen : plus élevé qu'en 2016 mais inférieur à mai

Comme tous les autres mois depuis le début de l'année 2016, le prix moyen sur les offres plébiscitées a progressé. En juin, on l'a relevé à 22 381 euros, soit 922 euros de plus (+4,3%) par rapport à la même période il y a douze mois. Ainsi, la tendance selon laquelle on dépense davantage pour l'achat de sa voiture neuve se poursuit.

Néanmoins, la dynamique de hausse depuis janvier a été brisée puisqu'on se situe 179 euros en-dessous du prix moyen de mai. Un coup d'arrêt qu'on peut également observer dans les chiffres de ventes du Comité des Constructeurs Français d'Automobiles (CCFA) qui montrent une stagnation (+0,8%) plutôt que la progression habituelle (+8,3% depuis janvier). Les véhicules neufs, et notamment les nouveaux modèles, se sont donc moins bien vendus en juin, ce qui explique ce retour en arrière du prix moyen relevé par les Datas de Kidioui.

La remise moyenne continue sur sa tendance

En hausse de 2,4% (+0,5 points) par rapport à celle du mois de juin 2015, la remise moyenne est de 22,6%. C'est la première fois qu'on relève une progression de la remise depuis le début de l'année. Néanmoins, cela ne change pas la donne vis à vis de la tendance 2016 : la baisse se poursuit et on observe la perte d'environ 1% de remise sur la totalité du premier semestre.

L'engouement très marqué des acheteurs pour les modèles récents, parfois premiums, et notamment les SUV (comme nous allons le voir dans notre top 10 des internautes) est toujours le premier responsable de cette remise moyenne en baisse. Même lorsque la progression des ventes freine (cf. CCFA), ce sont toujours les nouveautés qui prennent le pas sur les modèles plus anciens et plus remisés.

Top 10 : 7 SUV dont les 5 premiers

Pour la première fois depuis plus d'un an, il n'y a qu'une seule catégorie de véhicule représentée dans les cinq premiers du classement : les SUV. On connaît le pouvoir de séduction de ce type de voiture depuis un moment mais ça s'accentue à vitesse grand V. Il n'y a qu'à voir la part de marché de ce segment parmi les offres plébiscitées : 47,9% en juin, soit près d'une offre sur deux.

Et tous les constructeurs participent à cette recette gagnante : les 7 SUV présents dans le top 10 proviennent de 7 marques différentes (Volkswagen, Dacia, Peugeot, Hyundai, Renault, Kia et Audi). C'est le Tiguan en tête, depuis deux mois maintenant, avec une seconde génération tout récente mais déjà à -20%. Toutefois, les plus grosses sentations du mois de juin sont françaises avec le 2008 et le Kadjar qui progressent respectivement de cinq et quatre places. Leurs remises grandissantes (+3,5% sur douze mois) attirent l'attention.

Le diesel porté par le succès des SUV

Avec une part des offres plébiscitées qui atteint presque la majorité, les SUV jouent forcément en faveur du diesel. Ils correspondent en effet à l'une des trois catégories de véhicule où ce carburant est encore très présent (65% de part) avec les breaks (67%) et les monospaces (77%). Des véhicules lourds qui ont besoin de puissance et où les constructeurs proposent encore beaucoup de motorisations diesel pour respecter les normes de pollution et réduire la consommation. De ce fait, sa part globale (61,1%) est à la hausse par rapport au mois de mai et l'ensemble du premier semestre, tout comme le taux moyen de CO2 (119 g/km).

Il va maintenant falloir observer la réaction des acheteurs face au lancement, aujourd'hui même, des nouvelles pastilles écologiques. Elles classent les véhicules par catégorie de pollution avec des restrictions de circulation à la clé. Tandis qu'elles plébiscitent l'investissement dans un véhicule électrique et hydrogène (catégorie 0), elles favorisent aussi les véhicules neufs essence (catégorie 1) plutôt que les véhicules neufs diesel (catégorie 2). À cela s'ajoute des projets d'interdiction totale du diesel, comme celui d'Anne Hidalgo à Paris en 2020, qui pourraient également refroidir les acheteurs.

Le baromètre Kidioui.fr a été établi à partir des données récoltées lors des centaines de milliers de requêtes trimestrielles des internautes en recherche de véhicule neuf, et des données fournies dans les 30 000 offres de nos vendeurs partenaires, mises à jours quotidiennement.