logo kidioui Kidioui comparateur d'offres automobiles

Baromètre Kidioui.fr du mois d'Avril 2016 :
La bonne dynamique entamée sur l'année 2016 se poursuit

Kidioui vous livre l'analyse du mois de Avril 2016, les chiffres et les tendances.

Lundi 2 mai 2016
Baromètre automobile de Kidioui.fr
Avr 2016
Valeur Variation
Prix moyen 21 776 € +1,1 %
Remise moyenne 23,14 % +0 %
CO2 moyen 118 g/km +0,9 %

En avril, on a acheté sa voiture un peu plus cher qu'en mars, déjà en augmentation vis à vis des mois précédents. En ajoutant cela à la hausse d'immatriculations en France depuis le début de l'année, on a la confirmation que le marché auto 2016 se porte bien. Il pourrait aussi voir une inversion historique dans la répartition des carburants si l'on en croit les premières tendances liées aux résultats de la Commission Royal.

Un prix moyen de 21 776 euros

Par rapport à l'année dernière, la facture moyenne augmente de 230 euros sur ce mois d'avril 2016, soit un prix moyen pour une voiture neuve de 21 776 euros. Même si plus mesurée (+1,1%), la croissance observée sur les mois précédents est donc maintenue et montre encore une fois que les français dépensent davantage pour leur véhicule neuf. Ce n'est pas un frein à l'augmentation des ventes, bien au contraire, puisque le nombre d'immatriculations progresse lui aussi (+6,5% en avril selon les données du Comité des Constructeurs Français d'Automobiles), ce qui traduit la bonne dynamique actuelle du marché automobile hexagonal.

Au cas par cas, on remarque surtout la progression de 13,4% du tarif moyen chez Renault  (20 498 euros) car la gamme s'est renouvellée et embourgeoisée sur ces douze derniers mois, notamment avec des modèles tels que les Talisman et Talisman Estate. À l'inverse, chez PSA, la gamme n'a pas encore changé de cap (C3, C4, 3008...) et ne le fera qu'à la fin de l'année, ce qui se traduit par un prix moyen stable de 19 939 euros (+0,1%) pour Citroën et même une baisse à 19 952 euros (-5%) pour Peugeot.

Acheter sans remise devient indispensable ?

La remise moyenne est strictement identique à celle de l'année dernière : malgré de nombreux remous depuis avril 2015, on se trouve au même stade avec un rabais moyen de 23,14%. Mais cela veut ne pas dire qu'on fait des affaires équivalentes à l'année passée car il ne faut pas oublier que le prix moyen a lui aussi augmenté. Autrement dit, on obtient des réductions de valeurs supérieures ce qui ne manque pas de motiver les acheteurs et d'animer le marché comme on peut le voir avec les chiffres de la CCFA. Il devient même impensable d'acheter sans remise sur certains segments où elles sont très fortes comme chez les monospaces (30,7% en moyenne) et les breaks (27,3%).

Chez les constructeurs français, on peut effectuer la même analyse qu'avec le prix moyen. Depuis avril 2015, l'offre de Renault a rajeuni et la remise moyenne a donc diminué de 2 points alors que chez Peugeot et Citroën, où la relève n'est pas encore passée, elle a pris 2 points. Faut-il donc privilégier PSA au losange pour profiter des meilleurs prix ? Pas nécessairemment puisque Renault reste le constructeur qui propose les plus gros rabais (31% en moyenne) grâce à des modèles fortement remisés, anciens mais populaires (Scénic 3, Mégane 3...).

Top 10 : la renaissance du Tiguan

Évincé du top 10 des internautes pendant de nombreux mois après le scandale des émissions truqués, le Volkswagen Tiguan fait un retour fracassant dans le classement en atterissant directement à la cinquième place. De l'eau a coulé sous les ponts et la nouvelle génération - qui n'a pas l'image entâchée de l'ancienne - est désormais trouvable avec 18% de remise ce qui booste sa côte de popularité.

En ce mois d'avril, on aura aussi observé une petite inversion sur le podium avec le Renault Scénic chipant la seconde place à la Peugeot 308. Pourtant sur une belle lancée depuis le début de l'année, la lionne n'a pu rivaliser avec les 37% de remise moyenne du monospace au losange. Celle-ci risque même encore d'augmenter plus on s'approchera de la sortie officielle du Scénic 4.

Peugeot peut néanmoins se consoler en voyant son crossover 2008 réapparaître dans le classement, à la neuvième place. Il faut dire que la version relookée présentée à Genève il y a deux mois seulement affiche déja 24% de remise.

Rechute du diesel

En avril, le carburant diesel a été relevé à 58% de part de marché alors qu'il était à 60% depuis le début de l'année. Une baisse de popularité qu'on peut lier à la publication des premiers résultats de la Commission Royal. Visant à vérifier une cinquantaine de véhicules diesel chez plusieurs constructeurs, l'enquête a indiqué qu'aucun des modèles testés ne respectait les normes en vigueur. Certains acheteurs ont donc pu se sentir réticents à investir dans un véhicule diesel. Sachant que les noms de ces modèles ont été dévoilés il y a quelques jours, il faudra également observer les répercutions par marque sur les mois à venir.

Une actualité houleuse qui fait les affaires du carburant essence : après avoir été à son plus bas niveau en mars (36,9%), il reprend des couleurs et passe à 39,4% de part de marché en avril. Cela s'est d'ailleurs ressenti sur le taux de CO2 moyen qui a repris 2 points (118 g/km). L'essence reviendra-t-il à hauteur du diesel d'ici les prochains mois ? Cela serait un retour historique après plus de 15 ans en minorité.

Le baromètre Kidioui.fr a été établi à partir des données récoltées lors des centaines de milliers de requêtes trimestrielles des internautes en recherche de véhicule neuf, et des données fournies dans les 30 000 offres de nos vendeurs partenaires, mises à jours quotidiennement.