logo kidioui Kidioui comparateur d'offres automobiles

Baromètre Kidioui.fr du mois de Septembre 2015 :
Les bonnes affaires estivales se poursuivent, les remises augmentent dans le groupe Volkswagen et les SUV confirment leur popularité

Kidioui vous livre l'analyse du mois de Septembre 2015, les chiffres et les tendances.

Jeudi 1er octobre 2015
Baromètre automobile de Kidioui.fr
Sep 2015
Valeur Variation
Prix moyen 20 869 € +2,9 %
Remise moyenne 23,36 % +1 %
CO2 moyen 118 g/km -0,8 %

Marqué par la retentissante affaire des émissions truquées, le mois de septembre a été particulièrement mouvementé. Paradoxalement, son bilan est presque banal : la remise moyenne à son top niveau continue de donner le sourire aux acheteurs, le prix moyen se maintient toujours au-dessus des valeurs de 2014 à cause des nouveautés du printemps et la catégorie SUV/Crossover asseoit sa domination. Le #VolkswagenGate, son nom de code sur les réseaux sociaux, n'a t-il donc aucune conséquence ? On commence à entrevoir des choses mais ce sera plus clair le mois prochain.

 

 

 

Stabilité du prix moyen

Au mois de septembre, on a payé son auto neuve en moyenne 592 euros plus cher que l'année dernière à la même période. Le prix moyen des offres plébiscitées par les internautes enregistré sur les 30 derniers jours est en effet de 20 869 euros contre 20 277 en septembre 2014, soit une augmentation de 2,9%.

Toutefois, il faut souligner la stabilité de ce prix moyen puisqu'il tourne autour de la même valeur depuis trois mois sans jamais repasser au-dessus de la barre des 21 000 euros. C'était le cas, rapellons-le, au printemps lorsque de nombreux nouveaux modèles peu ou pas remisés ont débarqué. La saison automne-hiver étant traditionnement plus calme, on devrait retrouver un prix moyen proche des 20 000 euros à Noël.

 

Constructeur par constructeur, Jeep coûte définitivement moins cher qu'en 2014 : c'était déjà le cas le mois dernier et l'enseigne américaine confirme avec un prix moyen de 24 729 euros soit 14,7% inférieur à septembre 2014. Mazda fait de même avec 26 837 euros en moyenne (-13,3%). Lancia (-15,1%), Mercedes (-12,4%) et Mini (-9,3%) s'illustrent également en faisant réaliser des économies de 2 000 à 5 000 euros par rapport à l'année passée.

 

Nos firmes nationales sont moins généreuses : seul Peugeot voit son prix moyen baisser (20 189 euros, -207 euros) tandis que celui de Citroën a légèrement augmenté (18 422 euros, +396 euros) et que Renault subit toujours les effets des nouveaux Kadjar et Espace (19 912 euros, +1 992 euros). Enfin, même si on ne peut tirer de conclusion pour le moment, on remarque qu'on a acheté sa Volkswagen 263 euros de moins. Nous verrons si cette tendance se confirme en octobre.

 

Catégorie par catégorie, enfin, on a payé moins cher sa berline (21 492 euros, -490 euros), son break (20 739 euros, -1 308 euros) et son SUV (23 061 euros, -801 euros) par rapport à septembre 2014.

 

Les remises toujours au top niveau

Ce mois de septembre ressemble au mois d'août sur le prix moyen mais également sur la remise moyenne. À 23,4%, elle augmente de 1% par rapport à l'année dernière et se positionne très légèrement en-dessous d'août. Il s'agit du troisième meilleur score depuis mars. Le bilan à tirer est donc le même qu'au mois d'avant : les nombreuses nouveautés commercialisées au printemps font augmenter le prix moyen mais commencent à atteindre des réductions intéressantes de -15, -20%, tandis que les générations précédentes sont déstockées au-dela de -30% ce qui améliorent la remise moyenne.

Constructeur par constructeur, Citroën surfe toujours sur une vague très positive avec 25,8% de réduction moyenne, soit une augmentation de 5,9% par rapport à septembre 2014. Chez Peugeot et Renault, à l'inverse, les moyennes diminuent respectivement à 23,6% (-7%) et 29,1% (-3,3%). Les marques françaises regroupent néanmoins les meilleures affaires en figurant toutes les trois dans le top 10 des constructeurs. Notons que le groupe Volkswagen poursuit sa progression : 22,2% de remise moyenne pour la maison mère (+7,1%), 23,5% pour Seat (+4,3%) et 16,9% pour Audi (+14,6%). Nous verrons le mois prochain si cette hausse des remises est accentuée par les récents évènements.

 

Catégorie par catégorie, pas d'exception : tous les segments automobiles ont permis de réaliser davantage d'économies. Les berlines (26,5%) et les 4x4/pick-ups (21,8%) sont ceux qui ont le mieux progressé en offrant environ 2% de remise moyenne supplémentaire tandis que les utilitaires (36,5%), les monospaces (29,8%) et les breaks (29,8%) sont toujours les catégories les mieux bradées.

 

Top 10 : 1 modèle sur 2 est un SUV, retour de la 308

Troisième mois consécutif en pôle position pour le Renault Kadjar dans notre top 10 des internautes. Le nouveau SUV compact de la marque au losange conforte sa première place avec une grosse densité d'offres et des remises diminuant son prix de plus de 7 000 euros.

 

Par rapport au mois dernier, le Dacia Duster chippe la place de second au Renault Scénic. Ensuite, la Renault Clio dégringole de la quatrième à la septième place en laissant passer pas moins de trois SUV, ce qui place cinq véhicules de cette catégorie dans les six premiers du classement. Du jamais vu ! Il s'agit des Nissan Qashqai, Renault Captur et Volkswagen Tiguan. Pourtant équipé du 2.0l TDI incriminé, ce dernier suscite toujours autant d'intérêt.

 

Autres mouvements notables : le retour de la Peugeot 308 dans le classement. La compacte du constructeur au lion peut remercier son prix moyen en baisse de quasiment 400 euros par rapport à août. Enfin, la Renaut Mégane Estate fait une apparition innatendue à la 10ème place. La promotion de sa remplacante et ses excellentes remises (jusqu'à 41%) lui donnent un élan de popularité.

 

 

CO2 : trop tôt pour observer des tendances liées au scandale VW

Impossible de passer à côté : ce mois de septembre a été frappé de plein fouet par le scandale Volkswagen, coupable d'avoir trafiqué les tests d'émissions de CO2 d'une grosse partie de son parc automobile. Toutefois, l'affaire n'a éclaté qu'au deux tiers du mois et le recul n'est pas encore suffisant pour observer et analyser des tendances qui y seraient liées.

 

Ainsi, même si la part du diesel diminue (62,6%, -2,4%) vis à vis de septembre 2014, c'est le mouvement habituel enregistré depuis des mois et non un changement dans la décision d'achat. De la même manière, l'essence poursuit sa progression en atteignant 35,2% (+6,4%) de part de marché. Les véhicules hybrides et électriques baissent (2,2%, -20,6%) alors qu'ils étaient stables en août.

 

Le taux de CO2 repart à la baisse et atteint son taux le plus bas depuis le mois d'avril : 118 g/km. Un résultat notamment à mettre sur le compte des réductions d'émissions significatives enregistrées chez les citadines (99 g/km, -8 g) et les SUV (122 g/km, -6 g).

Le baromètre Kidioui.fr a été établi à partir des données récoltées lors des centaines de milliers de requêtes trimestrielles des internautes en recherche de véhicule neuf, et des données fournies dans les 30 000 offres de nos vendeurs partenaires, mises à jours quotidiennement.