logo kidioui Kidioui comparateur d'offres automobiles

Baromètre Kidioui.fr du mois d'Août 2015 :
Une remise moyenne à son plus haut niveau qui crée un climat propice à l'achat auto, notamment pour les SUV

Kidioui vous livre l'analyse du mois de Août 2015, les chiffres et les tendances.

Mercredi 2 septembre 2015
Baromètre automobile de Kidioui.fr
Aou 2015
Valeur Variation
Prix moyen 20 841 € +3,1 %
Remise moyenne 23,62 % +3,6 %
CO2 moyen 119 g/km -1,7 %

Au mois d’août, l’impact des nouveautés apparues au printemps s'est fait moins ressentir sur le prix moyen des offres plébiscitées par les internautes. De leur coté, les remises ont flambé et atteint leur troisième meilleur seuil depuis un an. Après un mois de juillet similaire, la période estivale fut donc particulièrement propice à l’achat automobile. On ressent également une popularité énorme chez les SUV. Déjà très appréciée en 2014, cette catégorie de voitures semble passer un nouveau cap cette année en intéressant encore plus d’acheteurs et en cumulant les remises record.

 

 

Un prix moyen toujours supérieur à 2014

Le mois dernier, les nouveautés commercialisées aux abords de l’été ont encore joué sur le prix moyen. Enregistré à 20 841 euros, il a augmenté de 3,1% par rapport à celui d’août 2014 (20 224 euros). On a donc acheté sa voiture 617 euros plus cher en moyenne que l’année passée.

Néanmoins, comme on peut le voir sur le graphique à gauche, ce prix moyen d’achat de voiture neuve est en baisse par rapport second trimestre 2015 et renoue avec des valeurs enregistrées en début d’année. Il semblerait donc que les effets de l’arrivée massive de nouveaux modèles sur le marché s’estompent peu à peu. La barre des 20 500 euros pourrait ainsi être refranchie d'ici quelques semaines.

 

Au cas par cas, les meilleures affaires de ce mois-ci ont été réalisées chez Jeep (24 847 euros, -21,2%), Mitsubishi (23 985 euros, -12,7%) et Mazda (27 050 euros, -9,4%). On a également acheté son véhicule moins cher chez un constructeur français : Peugeot. Les acheteurs ont payé 708 euros de moins qu’en août 2014 pour une offre de la marque au lion (20 168 euros, -3,4%). À l’inverse, Citroën et Renault ont vu leur prix moyen augmenter de respectivement 6,5% (18 852 euros) et 10,6% (20 023 euros). Rien d’anormal pour la marque au losange qui a intégré deux nouveautés relativement couteuses à son catalogue : l’Espace et le Kadjar. Dacia est stable à 15 095 euros (+1,3%).

 

Par catégories de voitures, les citadines qui grimpent (13 671 euros, +7,4%) sont temporisées par les breaks (21 147 euros, -3,2%) et les SUV qui baissent (23 217 euros, -3,7%).

 

Des remises à leur plus haut niveau

Paradoxalement, la remise moyenne enregistrée sur les offres plébiscitées par les internautes est également en hausse. Elle a rejoint 23,6% en ce mois d’août, soit son meilleur taux depuis le mois de mars. C’est même le troisième meilleur relevé depuis un an. Le retour à la hausse enregistré en juillet est donc confirmé et laisse présager une second semestre 2015 sous les meilleurs auspices. Si on analyse cette hausse avec celle du prix moyen, on peut en conclure deux choses : les dernières nouveautés commencent à obtenir des remises honorables (> 15%) et les modèles qu’elles remplacent sont plus bradés que jamais (> 30%).

Pour nos constructeurs français, les mouvements sont loin d’être identiques. Citroën tire la moyenne vers le haut avec 25,6% de remise (+5,7% par rapport à août 2014) grâce à une gamme qui vieillit bien et un best-seller en pleine forme (C4 Picasso jusqu’à -31%). Renault stagne mais à un très haut niveau (29,6%, +0,9%) notamment avec l’aide de modèles à -35% qui seront remplacés ou restylés d’ici peu (Mégane, Scénic, Koléos, Clio). Enfin, les offres Peugeot se montrent moins alléchantes (22,4%, -12,8%) mais il faut dire que le mois d’août 2014 auxquelles elles sont comparées avaient été particulièrement bon pour la marque au lion.

 

Chez les firmes étrangères, la Série 1 restylée pénalise toujours la remise moyenne de BMW (14,88%, -39,3% par rapport à août 2014) tandis que Volkswagen est en grande forme à 22,1% (+17%) tout comme les autres marques du groupe allemand : Seat (25,4%), Skoda (25%) et Audi (19,2%) progressent tous d’environ de 15%. Catégorie par catégorie, les meilleures hausses de remises sont attribuées aux coupés (31,1%, +16,8%), aux monospaces (30,9%, +10,8%) et aux SUV (19,38%, +7,3%).

 

Les SUV occupent plus de la moitié du top 10

Comme en juillet, le Renault Kadjar truste la première place du top 10. Véritable carton de l’été auprès des acheteurs, sa côte de popularité est à mettre sur le compte de sa qualité mais aussi sur la densité des offres (déjà -25%).

 

Modèle incontournable du marché des véhicules familiaux, le Renault Scénic est indéboulonnable du top 10 : il figurait déjà parmi les quatre premières places en août 2014 et ne les quitte plus.

 

Les SUV s’imposent toujours comme le segment préféré des acheteurs en représentant plus de la moitié de ce classement et 41,8% des offres plébiscitées sur le comparateur (32,8% en août 2014). Les citadines font de la résistance avec la Clio en 4e position et la Peugeot 208 en 6e position. Notez que le Nissan Juke, bon dernier dans le top 10 général, est en revanche leader chez les femmes.

 

Enfin, le Volkswagen Tiguan réalise une belle performance en entrant directement à la 9e position. Il en profite pour expulser son cousin Audi Q3 du top 10. Il est boosté par de grosses remises en amont du salon de Francfort où sera présentée la seconde génération du modèle.

 

Le CO2 stagne et la chute du diesel se poursuit

En baisse constante de janvier à avril, le taux moyen de CO2 sur les offres plébiscitées par les internautes stagne depuis plusieurs mois autour des 119 g/km. Un phénomène que l’on peut mettre en corrélation avec la popularité des SUV. Plus lourds et plus puissants que autres véhicules, leurs émissions sont supérieures ce qui vient contrecarrer la baisse générale. Ils enregistrent en effet une moyenne de 124 g/km contre 110 pour les berlines et 102 pour les citadines.

 

Les carburants suivent toujours la même tendance : une chute constante du diesel et une remontée progressive de l’essence. Le premier a représenté en août 61,1% des offres plébiscitées, soit une baisse de 6,1% par rapport à août 2014. Le second, à l'inverse, a bondi de 13,2% pour atteindre les 36,4% de part de marché.

 

 

Les véhicules hybrides et électriques, enfin, marquent un petit temps d’arrêt dans leur progression (2,58%, -0,1%).

Le baromètre Kidioui.fr a été établi à partir des données récoltées lors des centaines de milliers de requêtes trimestrielles des internautes en recherche de véhicule neuf, et des données fournies dans les 30 000 offres de nos vendeurs partenaires, mises à jours quotidiennement.